Journée mondiale sans tabac: portes ouvertes aux fumeurs dans 63 hôpitaux

Selon une étude récente menée au Royaume-Uni, arrêter de fumer avant 40 ans permet de réduire de plus de 97% le risque de mortalité supplémentaire encouru en cas de poursuite du tabagisme.

Les actions de sensibilisation, comme la Journée mondiale sans tabac, restent donc essentielles. "En 2012, selon les chiffres récoltés par quelques hôpitaux participants, un fumeur sur cinq avait l'intention d'arrêter de fumer après avoir effectué les tests de sensibilisation, un sur quatre ayant pris directement rendez-vous chez un professionnel de la santé", souligne une porte-parole du groupe pharmaceutique Pfizer, qui soutient l'action de sensibilisation menée dans notre pays. Le simple conseil d'un professionnel de la santé peut déjà augmenter de 30% les chances de succès de l'arrêt.

Parmi les différents tests qui seront proposés gratuitement aux fumeurs figurent le test de Fagerström d'évaluation de la dépendance à la nicotine, la mesure du taux de monoxyde de carbone dans les poumons et l'évaluation de l'âge réel des poumons. Une fois ces tests effectués, chaque fumeur recevra un passeport personnalisé et sera encouragé à consulter un médecin pour analyser les résultats et discuter de l'aide et du soutien éventuels dont il pourrait bénéficier.

La liste des hôpitaux participants peut être consultée sur le site internet www.journeesanstabac.be.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK