Journée de la francophonie: une fricadelle avec votre kriek?

Le français évolue de jour en jour par l'utilisation de nouveaux mots dans nos conversations.
Le français évolue de jour en jour par l'utilisation de nouveaux mots dans nos conversations. - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

C’est aujourd’hui la Journée internationale de la francophonie et une série de pays en profitent pour mettre en évidence la beauté de la langue de Voltaire. Des dictionnaires bénéficient même d'une remise à niveau.

Le français évolue de jour en jour par l'utilisation de nouvelles expressions dans nos conversations. Comment ces nouveaux mots parfois "chelous" (louches) entrent-ils dans le dictionnaire?

Ce sont des linguistes qui étudient de près notre langue et décident, en comité, si des mots sont assez utilisé pour entrer dans un dictionnaire de langue française. Exemple de nouveaux venus dans le Larousse ou le Robert en 2014: "bombasse", "plan cul", un "kéké" pour désigner un frimeur ou "googliser" pour désigner la recherche d'informations sur Internet via Google. Il y a aussi des noms plus sérieux comme le boson de higgs, "traçable" ou encore "low-cost"

Ces linguistes sont à l'affût de mots nouveaux dans tous les domaines, comme l'explique Laurence Rosier, linguiste à l'ULB: "Cette recherche se fait à la fois dans la littérature ou sur la toile. La toile permet de mêler tous les styles de 'français', depuis le style le plus soutenu jusqu’au plus populaire. C’est magnifique comme corpus. Ce sont tous les 'français' vivants. Mais il faut une certains attestation. Il faut que le mot ait été bien répété, puis réutilisé dans d’autres contextes pour entrer dans le dictionnaire."

Pour ou contre les verres en frigolite?

Parce que des Belges figurent dans les comités de linguistes, des mots de chez nous peuvent aussi entrer dans le dictionnaire

On retiendra pour cette année les mots "frigolite", "kriek" (la bière), "fricadelle", ou encore "brol". Mais rien n’est jamais acquis et ils ne resteront dans les pages des dictionnaires de langue française que s’ils circulent et sont utilisés ailleurs qu'en Belgique. Sinon, ils seront implacablement remplacés par d'autres mots à l’occasion d’un nouveau remaniement du dictionnaire.

Marie Michiels

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK