Journée de l'alphabétisation: une personne sur dix ne sait pas lire ou écrire

En Belgique, une personne sur dix ne sait pas lire ou pas écrire.
En Belgique, une personne sur dix ne sait pas lire ou pas écrire. - © RTBF

Ce jeudi 8 septembre, c’est la journée internationale de l'alphabétisation et actuellement, en Belgique, une personne sur dix ne sait pas lire ou pas écrire.

Encore aujourd’hui, il est difficile d’en parler, mais O.B., une jeune femme Africaine de 28 ans, a accepté de nous confier son parcours.

Vous étiez dans ces statistiques, quand êtes-vous arrivée en Belgique ?

Je suis arrivée en Belgique à l’âge de 21 ans avec mes deux enfants en ne sachant ni lire, ni écrire, ni parler… Je ne savais pas me débrouiller seule. Il fallait toujours que quelqu’un m’aide pour compléter les papiers, pour l’école, pour rechercher un boulot, pour chercher des formations… .

Aujourd’hui, vous avez suivi des cours, vous savez lire et écrire et vous avez même votre permis de conduire théorique…

Oui, j’ai suivi des formations. C’était loin pour apprendre, je devais prendre deux bus et un train.

Conseillerez-vous à d’autres personnes dans la même situation de ne pas hésiter à suivre ces cours ?

Oui, je veux dire aux gens comme moi qu’il faut aller suivre des formations, qu’il faut faire des efforts même si c’est loin, même si ça demande beaucoup de temps. Il faut aller apprendre car si vous ne savez pas lire, ni écrire, vous ne savez même pas aller à l’hôpital seul. Il faut pousser la porte pour aller faire des formations. Le problème c’est qu’il n’y a pas assez d’ASBL comme " Lire et Ecrire " et c’est difficile pour les gens qui luttent contre ça parce qu’il n’y a pas assez de places. On peut attendre longtemps car il n’y a pas assez de places.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK