Qui contrôle la fiabilité des jouets?

Jouets: qui contrôle leur fiabilité?
3 images
Jouets: qui contrôle leur fiabilité? - © Tous droits réservés

La sûreté des jouets: nos enfants peuvent-ils s'amuser sans danger avec leurs peluches, engins électriques et autres blocs de construction... Qui contrôle le jouet, de sa fabrication à sa distribution?

Pour être mis sur le marché, un jouet doit notamment porter le marquage CE, ce qui signifie que le produit est conforme aux directives européennes en matière de sécurité. Aujourd'hui, quasi tous les jouets portent ce sigle. Seul problème, c'est le fabricant qui appose lui-même ce sigle CE. Pour Jean-Philippe Durcart, porte-parole de Test-Achats, cela pose problème.  

Made in China

Aujourd'hui, 80% des jouets sont fabriqués en Chine, et beaucoup, surtout les articles bon marché se révèlent dangereux.

Nous avons déniché un irréductible fabricant belge. Jean Reusens, directeur marketing de Clics Toys, confirme l'auto-certification, mais il nuance: "Si on appose le sigle CE, on doit pouvoir prouver qu'on est en règle à 100% avec la législation et les directives. Nous devons démontrer que nous passons tous les tests: mécaniques, chimiques, inflammabilité. Et nos clients exigent les rapports de test". Les 8 composants chimiques sont testés tous les 6 mois sur les 10 pièces et les 22 couleurs du jeu de construction produit par Clics Toys.

Tests chimiques

Pour répondre aux normes européennes, les fabricants se font aider par des laboratoires spécialisés. Comme celui de Villeneuve-d'Ascq, dans le nord de la France: on y teste chaque année 6000 jouets de toutes sortes: peluches, bois, jouets électriques. Ils sont examinés sous toutes leurs coutures. On évalue leur résistance physique mécanique mais aussi l'inflammabilité.

Par rapport à il y a vingt ans, il y a aujourd'hui beaucoup plus de normes concernant le risque chimique. Le labo prélève la matière plastique, la mélange avec l'acide chlorhydrique pour mimer le suc gastrique de l'estomac, la chauffe au bain-marie à la température du corps et à la sortie, analyse la présence et la quantité de composants chimiques. Dans ce laboratoire, un jouet sur cinq est recalé pour non conformité. Les autres pourront appliquer le marquage CE. Malgré cela, Test-Achats plaide en faveur d'un relèvement des seuils de tolérance voire une interdiction.

Reste la problématique des contrôles: à Houdeng-Goegnies, Tony Mettens, directeur général de Maxitoys, juge que les contrôles en France sont "terribles, hebdomadaires, faits par département, mais qu'en Belgique, il y a des contrôleurs mais pas assez".

Pierre Bronchart du service sécurité consommateurs au SPF économie reconnait que vu leur nombre, il est difficile de contrôler tous les jouets sur le marché mais estime que l'autocertification fonctionne. Celle-ci passe par l'aval de laboratoires reconnus, mais les tests ont un coût, et seuls les gros fabricants, les gros importateurs peuvent se les payer.

Dominique Burge

Qui contrôle la fiabilité des jouets?

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK