Johnny Hallyday, une carrière et des succès qui ont traversé les époques (vidéos)

Johnny Hallyday, l'idole des jeunes dont la musique a traversé les époques
Johnny Hallyday, l'idole des jeunes dont la musique a traversé les époques - © Tous droits réservés

Johnny Hallyday, décédé dans la nuit de mardi à mercredi à 74 ans, était l'icône du rock à la française: ses tubes ont accompagné toutes les époques pendant plus d'un demi-siècle, et sa vie tumultueuse a fait le bonheur des magazines people.

>>> Notre dossier: Johnny Hallyday, l'idole des jeunes, est parti

Ses succès, entrés dans la mémoire collective, émaillent une carrière d'une longévité exceptionnelle, commencée en 1960: "Le Pénitencier", "Noir c'est noir", "Retiens la nuit", "Cheveux longs idées courtes", "Pour moi la vie va commencer", "Quand revient la nuit", "Que je t'aime", "Gabrielle", "La musique que j'aime", "Ma gueule", "Quelque chose de Tennessee", "Allumer le feu", "Marie"...

Jusqu'à la chanson-souvenir des attentats de janvier 2015, "Un dimanche de janvier", interprétée lors de l'hommage rendu aux victimes en janvier 2016.

 

L'idole des jeunes

Jean-Philippe Léo Smet est né le 15 juin 1943 à Paris. Très vite, sa mère, Huguette Clerc, une Française, et son père Léon Smet, un Belge, se séparent et l'enfant est recueilli par sa tante.

Adolescent, il découvre la scène grâce à son cousin, l'artiste américain Lee Halliday, dont il s'inspirera pour son nom. Il fréquente le lieu culte du rock français de l'époque, le Golf Drouot, où il interprète des reprises et adaptations françaises du répertoire américain country. Et surtout d'Elvis Presley.

Son premier 45 tours (chez Vogue) sous le nom de Johnny Hallyday sort en 1960 avec une reprise d'une chanson de Dalida, "T'aimer follement", suivie de "Souvenirs, souvenirs", deux titres qui le propulsent en haut de l'affiche.

Hallyday occupe ensuite les scènes parisiennes et fait de grandes tournées en province, défrayant la chronique au passage. Celui que les médias surnomment "l'idole des jeunes" devient le roi du rock français. Lors d'un concert place de la Nation à Paris en juin 1963, 150 000 personnes débordent les forces de l'ordre pour l'écouter.

A travers les époques et les styles

Les modes vont se succéder (hippie, soul music, blues, pop...) et Johnny va les accompagner.

En plus de 50 ans de carrière, suivie par trois générations de fans, il a vendu plus de 100 millions d'exemplaires, enregistré 50 albums studio -dont une quarantaine de disques d'or- et gagné dix Victoires de la musique.

Mais là où il impose le respect, c'est en concert. Véritable bête de scène, lors de représentations souvent spectaculaires, il bat des records d'affluence avec plus d'un million de spectateurs lors des tournées 2000, 2003, 2006 et 2009.

Il s'est offert un ultime plaisir, l'été dernier, aux côtés de ses vieux camarades Eddy Mitchell et Jacques Dutronc, pour une tournée des "Vieilles canailles".

Revoyez ci-dessous le reportage du JT consacré à cette tournée en Belgique:

 

Retour sa sa carrière en musique

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK