JO: une sportive allemande se retire à cause de son ami néo-nazi

Nadja Drygalla, 6ème à partir de la droite, avec son équipe, le 2 août 2012
Nadja Drygalla, 6ème à partir de la droite, avec son équipe, le 2 août 2012 - © FRANCISCO LEONG/AFP

Nadja Drygalla, rameuse de l'équipe allemande d'aviron, a quitté le village olympique en fin de semaine. En cause: sa relation amoureuse avec le chef d'un groupe néo-nazi.

C'est un coup dur pour l’équipe allemande d’aviron : elle va être privée d’une de ses rameuses pour le reste de la compétition olympique. Nadja Drygalla a en effet quitté la compétition, après qu’un article du quotidien allemand Die Welt ait révélé que son compagnon était le chef d’un groupe néo-nazi à Rostock. Michael Fischer, manifestement très actif, avait également représenté le NPD, le principal parti d’extrême droite en Allemagne, lors des dernières élections au parlement régional.

"Aujourd’hui, l’équipe dirigeante de l’équipe olympique allemande a pris connaissance de l’entourage privé de la rameuse Nadja Drygalla", explique Michael Vesper, chef de mission de la délégation allemande aux Jeux olympiques. "Pour ces raisons, j’ai tenu, en présence du directeur sportif de l’association d’aviron allemande, monsieur Mario Woldt, une discussion détaillée et intensive avec le membre de notre équipe". Nadja Drygalla a décidé de quitter le village olympique pour ne pas nuire au reste de la délégation, ajoute Michael Vesper, précisant que la rameuse était en accord avec les valeurs de la charte olympique.

Nadja Drygalla a déjà dû faire face à d’autres ennuis à cause de cette relation, par le passé. Elle avait été contrainte de démissionner de son emploi au sein de la police, suite à des informations à ce propos diffusées par un groupe anti-fasciste.

W. F., avec Rue89

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK