Jeux de hasard: bientôt davantage de contrôles pour les bingos et autres jeux en ligne

Elles vous sont familières si vous fréquentez les cafés de quartier : les machines de type bingos ou "trois trois". Les règles vont changer en matière de jeux du hasard dès l'an prochain. Les communes pourront refuser l'ouverture d'une agence de paris. Elles seront aussi mieux outillées pour contrôler les cafés qui proposent ces machines. Le but : mieux protéger les joueurs.

Dans ce café, un habitué introduit sa carte d'identité dans un bingo pour prouver son âge avant de jouer. "Des fois en dix minutes je mets dix euros et je prends 300 à 400 euros. Comme des fois je mets 200 à 300 euros et je repars sans rien. Ça dépend des jours", explique cet homme.

Hasslan, le tenancier, propose aussi deux machines à "petits gains" qui devraient selon les nouvelles règles être aussi, équipées de lecteurs de cartes d'identité. "Ils vont mettre aussi normalement un GPRS là-dedans", précise-t-il. "Un GPRS", comprenez un système de contrôle à distance de la machine. Objectif : limiter le nombre de machines présentes dans les cafés. Car si ces machines rapportent des sous au tenancier, elles en coûtent aux joueurs que les autorités entendent mieux protéger.

Hasslan comprend qu'on protège les mineurs, mais nuance l'intérêt de la mesure. "Un joueur qui est dépendant ne joue pas juste dans les cafés. Il joue en ligne avec son smartphone. C'est encore pire", note-t-il.

C'est pour le jeu en ligne justement que les nouvelles règles sont les plus révolutionnaires. Comme l'explique Etienne Marique, le président de la commission des jeux de hasard : "Pour alimentation des comptes joueurs en ligne, il y a aura une limitation de 500 euros par semaine tous comptes joueurs confondus ce qui est tout de même quelque chose d'extraordinaire dans la protection des joueurs." Pour jouer plus de 500 euros, il faudra obtenir l'autorisation de la banque nationale.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK