Marche pour le climat : 12.500 jeunes manifestent à Bruxelles

Environ 12.500 manifestants, selon des chiffres officiels de la police, se sont élancés ce jeudi de la gare du Nord pour réclamer aux autorités des mesures fortes en faveur du climat. 

D’autres actions ont lieu en Belgique ce jeudi. Ainsi, 15.000 manifestants arpentent les rues de LiègeDes étudiants ont également réveillé la ministre Marie-Christine Marghem ce matin à Tournai, avant de manifester dans les rues de la ville hennuyère.

C’est vraiment cool de faire un truc comme ça

Les jeunes scandaient leur désormais célèbre slogan : « Plus chauds, plus chauds, on est plus chauds que le climat ! ».

Interrogée par notre journaliste sur place, une jeune manifestante, présente pour la première fois, explique : « Notre professeur et les autres élèves nous ont encouragées à venir. C’est vraiment cool de faire un truc comme ça. Notre professeure est là avec nous et nous soutient ». Elle dit manifester pour le recours aux énergies renouvelables.

Plusieurs groupes d’enfants de primaire se sont joints au cortège.

Des grands-parents et le comédien louviérois Freddy Tougaux, notamment, ont apporté leur soutien aux jeunes militants en les rejoignant dans la manifestation.

Tous les jeudis jusqu’aux élections

Une première manifestation avait été organisée par Youth For Climate le jeudi 10 janvier. Quelque 3000 élèves de l’enseignement flamand avaient alors brossé les cours pour demander au gouvernement fédéral de prendre des mesures fortes pour limiter le réchauffement climatique sous la barre de 1,5°C.

La semaine suivante, ils ont été rejoints par des élèves de l’enseignement francophone, portant leur nombre à 12.500. La FEF a appelé les étudiants du supérieur à rallier jeudi dernier ce mouvement de la jeunesse pour l’environnement, faisant grimper le nombre de manifestants à 35.000 personnes.


►►► À lire aussi : la mobilisation des jeunes pour le climat au cœur d’A votre avis ce mercredi


Cette marche sera renouvelée tous les jeudis jusqu’aux élections.

Anuna De Wever, l’initiatrice de la marche, menacée

A la base du mouvement Youth for Climate en Belgique, qui organise les marches des jeunes tous les jeudis, la jeune flamande Anuna De Wever a été la cible de menaces dans un commentaire sur Facebook. Sa mère Katrien Van der Heyden a décidé de porter plainte auprès de la police.

« J’ai un fusil à canon double », a ainsi écrit un internaute (en référence, sans doute, à Anuna et sa sœur jumelle). Une menace à laquelle Anuna a réagi pour la télévision flamande VTM hier : « Je trouve ça dommage naturellement. J’essaie de ne pas m’en préoccuper mais je trouve ça dommage qu’il y ai autant de haine contre un mouvement citoyen qui se lève pour le climat ».

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK