Jean, passionné de tire-bouchons

Depuis, son acharnement à se lever tôt pour visiter les brocantes avant les autres collectionneurs a porté ses fruits: Jean possède pas loin de 400 tire-bouchons. Et, à l'oeil nu, il est capable de vous dire si tel instrument remplira bien ses fonctions ou pas.
Mais la passion de Jean, au-delà du tire-bouchon, c'est le classement.Avec une patience d'entomologiste, il les photographie, les range dans une des quinze catégories ("en cloche", "à cage", "à leviers", "fantaisie", etc...) et remplit des fiches. Avec notamment une estimation de sa qualité: est-il facile à utiliser pour les non-qualifiés(c'est à dire vous et moi) et par les qualifiés(comprenez: les spécialistes) ?

Si vous allez chez Jean, il risque de vous faire tester l'un ou l'autre tire-bouchon (pour remplir sa fiche). En échange, vous pourrez admirer le fonctionnement de modèles moins courants : le tire-bouchon à lames, pour gaucher ou  à air.

Ah oui: sachez encore qu'un collectionneur de tire-bouchons, individu moins rare qu'il n'y paraît, s'appelle un pomelkophile, des mots grecs "poma" (bouchon), "elkein" (tirer) et "philo" (aimer). Ca peut toujours servir pour briller en société.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK