Jean-Denis Lejeune: "Il n'y a pas de place pour le pardon"

Il y a 20 ans, le 24 juin 1995, Julie Lejeune et Melissa Russo disparaissaient à Grâce-Hollogne. Très vite, leurs parents ont pensé qu'il s'agissait d'un enlèvement. Il leur a fallu attendre quatorze mois pour voir leur crainte confirmée avec la découverte des corps des deux fillettes de 8 ans dans le jardin d’une des maisons de Marc Dutroux à Sars-la-Buissière.

Comment survit-on à un tel drame ? Jean-Denis Lejeune, le papa de Julie, a tenu à témoigner à la RTBF pour éviter que d'autres réécrivent l'histoire à sa place. Il se souvient d'ailleurs très bien du jour où on lui a annoncé la mort de sa fille. Une annonce qui a été faite de manière "épouvantable, inadmissible, inhumaine" :

"C'était à la fois libérateur et terrible", a ajouté Jean-Denis Lejeune qui reconnaît être passé par toutes sortes d'émotions ("tous les sentiments violents", "on a envie de tout péter"), et surtout la frustration d'avoir tout fait "pour arriver à un échec comme ça"

Un sentiment de frustration qui ne s'est pas atténué puisque 20 ans après, il ne sait toujours pas ce qu'il s'est passé et sa rencontre avec Michèle Martin n'a rien apporté de plus :

La libération conditionnelle de Michèle Martin, c'est un droit qu'offre la loi belge, mais il avoue quand même avoir du mal à l'accepter :

Jean-Denis Lejeune reste, par ailleurs, persuadé que Marc Dutroux sortira un jour de prison, parce que "les lois en Belgique sont faites pour que chaque  personne ne reste pas indéfiniment en prison".

Pour lui, "le système n'est pas adapté", surtout pour des pédophiles comme Marc Dutroux. Et s'il reconnaît que le système a un peu évolué, il estime que l'on peut mieux faire :

En attendant, le papa de Julie dit vivre avec "une plaie" et s'il continue à trouver la force de vivre, c'est grâce à son asbl Objectif Ô dont la mission est "de donner accès à l'eau potable dans les pays en voie de développement".

"Ca aide à traverser les tempêtes", conclut-il.

L'intégralité de cette interview est à visionner ci-dessous :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK