Jawad Bendaoud, le logeur des djihadistes de Paris, fixé sur son sort ce mercredi

Jawad Bendaoud sera fixé sur son sort ce mercredi, vers 16 heures, selon ce qu'avait annoncé la présidente de la cour, Isabelle Prévost-Desprez, à l'issue de la onzième journée de procès au tribunal correctionnel de Paris.

Accusé d'avoir hébergé deux suspects des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, l'homme n'a cessé de clamer son innocence : "Il ne savait pas qu'il logeait des terroristes", avait ainsi plaidé son avocat.

Le parquet de Paris a toutefois réclamé quatre ans d'emprisonnement à son encontre. Lui qui est déjà détenu depuis 27 mois.

Deux autres prévenus

Le jugement sera également rendu ce mercredi après-midi pour deux autres individus, Youssef Aït Boulahcen et Mohamed Souman.

Youssef Aït Boulahcen, cousin d'Abdelhamid Abaaoud et frère d'Hasna Aït Boulahcen (la kamikaze de l'assaut à Saint-Denis le 18 novembre 2015), est poursuivi pour non-dénonciation de crime terroriste. Quant à Mohamed Soumah, il est poursuivi au même titre que Jawad Bendaoud pour recel de malfaiteurs terroristes et pour avoir fourni un logement à Abdelhamid Abaaoud et Chakib Akrouh après les attentats du 13 novembre 2015.

"Ce n'est pas Jawad Comedy Club"

Jawad Bendaoud, qui est rapidement devenu l'objet de railleries sur internet après ses déclarations le jour de l'assaut de Saint-Denis, avait indiqué durant le procès qu'il n'avait jamais voulu faire de show. "Ce n'est pas Jawad Comedy Club, c'est Jawad Tragedy Club. Tout ce que j'ai pour me défendre, c'est l'arrogance", avait-il déclaré.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK