Jane Birkin, victime d’un petit AVC, ne participera pas au festival du film de Deauville

Jane Birkin, 74 ans, "a subi une forme légère d’accident vasculaire cérébral", "se porte bien", mais annule sa venue au festival du film américain de Deauville (nord-ouest), a fait savoir sa famille dans un communiqué transmis à l’AFP lundi. Jane Birkin devait défendre dans ces rendez-vous cinématographiques le film "Jane par Charlotte", réalisé par sa fille Charlotte Gainsbourg et présenté cet été à Cannes, hors compétition.

"Entrez sans frapper" du 15 décembre 2020

Une vie articulée autour des morts

Née le 14 décembre 1946 à Londres, Jane Birkin reste l’Anglaise préférée des Français, indissociable de Serge Gainsbourg dont elle fut la muse et l’ambassadrice. "Quand je vois les Français écouter des chansons vieilles de quarante ans, je sais qu’elles font partie de leur histoire. Mais eux aussi font partie de la mienne", a-t-elle résumé à la parution en 2018 de son journal intime "Munkey diaries". C’est dans cet ouvrage qu’elle parlait ouvertement d’une leucémie longue à combattre qui fit une première apparition dans sa vie à la fin des années 1990.

Le documentaire "Jane par Charlotte", tendre et introspectif, montre le quotidien de Jane Birkin, dans sa maison en Bretagne, la passion partagée avec sa fille pour les chiens, et aborde aussi les sujets douloureux de l’absence et de la maladie. "Nos vies se sont articulées autour des morts", exposait Charlotte Gainsbourg à Cannes, en référence à son père Serge Gainsbourg, icône de la musique française décédé en 1991, et à sa demi-sœur Kate Barry, photographe et fille du compositeur John Barry, élevée avec Serge et morte dans des circonstances tragiques à seulement 46 ans en 2013.

Festival du film de Deauville 2021:

Source YouTube

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK