"J'avais vu qu'il s'était radicalisé", raconte un codétenu de l'auteur de la fusillade de Liège

Bruno a connu Benjamin Herman à la prison de Marche-en-Famenne.
Bruno a connu Benjamin Herman à la prison de Marche-en-Famenne. - © ANTHONY DEHEZ - BELGA

Benjamin Herman, l'auteur de la fusillade qui a eu lieu mardi matin à Liège, était détenu à la prison de Marche-en-Famenne. Il avait bénéficié d'un congé pénitentiaire de deux jours pour préparer sa réinsertion en vue de sa libération, il devait réintégrer la prison ce mardi. Alors que l'affaire a été mise à l'instruction "avec présomption d'infraction terroriste", la RTBF a recueilli le témoignage de Bruno, un codétenu de Benjamin Herman qui explique avoir assisté à sa radicalisation.

"J'avais vu qu'il s'était radicalisé, d'ailleurs il me disait qu'il était vraiment musulman, se souvient le codétenu qui a connu Benjamin Herman à la prison de Marche-en-Famenne. Il pratiquait le jeûne le lundi et le jeudi. Il ne mangeait pas, je le voyais".

Il ne le disait pas à tout le monde

Bruno raconte cependant que cette radicalisation n'était pas connue de tous au sein de la prison. "Il ne le disait pas, précise Bruno. Même aux surveillants qui s'entendaient bien avec lui. Il ne le disait pas à tout le monde". 

L'homme se dit choqué par ce qu'a fait son ex-compagnon de cellule. "Ce n'était pas un mauvais garçon. S'il pouvait aider quelqu'un, il l'aidait. Quand je vois ce qu'il a fait, je ne comprends pasIl était déjà sorti en permission, il avait déjà eu des congés. Et chaque fois, ça se passait mal". 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK