"J'ai changé de vie": Fannylaure, de la communication... à la création

la maîtrise de la technique
la maîtrise de la technique - © RTBF

Elle était chargé de communication dans une entreprise de prête à porter; aujourd’hui, Fannylaure est créateur de meubles. Elle avait un master en communication et marketing ; elle est retournée en 5ème professionnelle, à l’âge de 31 ans, pour se former au métier d’ébéniste.

Cet attrait pour le bois, les meubles est enraciné dans son enfance : "on a été élevés au milieu de jolis meubles et avec un très grand respect pour les objets, une histoire de transmission…on était amoureux de tout cet environnement et en plus, j’ai des parents qui nous ont toujours emmenés dans des musées depuis qu’on est petit et on aimait bien cela, mon frère et moi". Fannylaure a changé de trajectoire professionnelle car elle souhaitait pouvoir exprimer sa créativité ; elle a voulu vérifier si elle pouvait concevoir, réaliser toutes les idées de meubles qui remplissaient son esprit.

La bonne formation

Elle aurait pu choisir une formation de designer. Mais elle a choisi des études d’ébénisterie : "je ne voulais pas m’arrêter au dessin et compter sur une autre personne pour réaliser mes projets car s’il y a une faiblesse dans le meuble, un endroit plus fragile, cette personne va utiliser un autre matériau qui, du coup, gâcherait un peu la ligne à laquelle j’avais pensé. Là, moi, je maîtrise toutes les étapes de la création et c’est ça que je trouve intéressant". Ce n’était pas un choix facile puisque Fannylaure s’est retrouvée dans un atelier à Saint-Luc à Tournai avec des adolescents. Après quelques semaines d’observation, cette femme s’est rendue compte qu’elle partageait la même passion que ces camarades de classe et de la différence, ils en ont fait un atout : elle partageant son background culturel; eux, leur univers musical. Aujourd’hui, elle expose ses œuvres avec deux anciens compagnons de cours, Victor Vergne et Thomas Dumoulin.

Toute la famille s'implique

Quand on choisit de changer de vie, cela rejaillit aussi sur l’entourage. Fannylaure a trois enfants, Garance, Paul et Iris. Elle a pris ses études très au sérieux, travaillant le soir sur ses projets et donc sans l’aide de son mari et de sa mère, elle n’aurait pu dégager du temps et libérer son esprit. Mais tout le monde sort grandit de cette expérience, une belle complicité s’est installée entre Granny et les petits-enfants ; Granny est fière de sa fille, les enfants retrouvent une maman plus présente puisque son atelier est accolé à la maison. Fannylaure a quand même pris des risques financiers ; elle gagnait bien sa vie en tant que chargé de communication ; aujourd’hui, elle engage plus de frais qu’elle ne reçoit d’argent mais les retours positifs sur ses créations, les galeries qui commencent à la suivre, les clients qui se manifestent petit à petit ; toutes ces personnes qui lui font confiance, lui donne l’énergie de continuer.

Dominique Burge

Vous aussi, vous avez changé de vie et vous accepteriez de nous rencontrer pour nous en parler? Contactez-nous par mail à l'adresse suivante: vbo@rtbf.be

 

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK