Italie/mafia: une quarantaine d'arrestations à Rome

"Sur les 61 mandats d'arrêt émis par la justice, nous avons arrêté une quarantaine de personnes, tandis qu'une vingtaine se trouvaient déjà en prison, dont certains pour meurtre", a indiqué le colonel des carabiniers de Rome Lorenzo Sabatino.

Selon les procédures de la justice italienne, il est possible de remettre un mandat d'arrêt à une personne déjà incarcérée auparavant pour d'autres délits.

Les chefs d'accusation visant ce groupe criminel vont de l'association mafieuse à l'extorsion en passant par l'usure, le trafic de drogue, les violences, les menaces ou le blanchiment d'argent, a précisé au cours d'une conférence de presse le procureur Michele Prestipino.

Le groupe criminel était dirigé par Michele Senese et Domenico Pagnozzi, deux anciens membres de la mafia napolitaine, la Camorra. Les deux hommes s'étaient établis à Rome depuis plusieurs dizaines d'années.

Les deux sont actuellement en prison, condamnés à la perpétuité pour le meurtre d'un homme en 2001, une exécution commanditée par Michele Senese et réalisée par Domenico Pagnozzi.

Parmi les biens mis sous séquestre figurent, entre autres, plusieurs bars et restaurants, une boîte de nuit, un magasin de produits pour animaux, trente biens immobiliers et 72 véhicules.

 


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK