"It's not that grey": un guide pour déceler et contrer le harcèlement

"It's not that grey": un guide pour déceler et contrer le harcèlement
"It's not that grey": un guide pour déceler et contrer le harcèlement - © Tous droits réservés

Le collectif féministe européen "Period", basé à Bruxelles, a développé un outil de lutte contre le harcèlement sexuel, sous forme de guide. Il informe comment débusquer les signaux de harcèlement le plus tôt possible.

Les Grenades ont interviewé Juliette Sanchez-Lambert, l'une des auteures de ce guide.

Ce guide a été créé sur quel constat? 

Juliette Sanchez-Lambert : "Le 1er constat c'est que toutes les femmes autour de nous, nous y compris, nous avions toutes été confrontées à du harcèlement. Sara, l'autre auteure du guide a travaillé dans les institutions européennes où il y a d'énormes problèmes de harcèlement. En fait, chaque femme que nous connaissions avait été confrontée à ce problème mais l'autre point commun, c'est qu'elles n'en avaient pas parlé. Il faut souvent attendre qu'une autre femme en parle pour qu'on ose le faire. Nous avons donc commencé des ateliers pour partager nos expériences et nos compétences. C'était avant #MeToo, après il nous a semblé évident qu'il fallait faire quelque chose. Après le choc, il fallait les actes."

Comment ça marche?

Sous forme de système d'alerte, le collectif a identifié quatre catégories, dans lesquelles plusieurs signaux peuvent être identifiés.

J.L-S : "On a d'abord récolté, analysé les histoires pour comprendre comment le harcèlement commençait. Il fallait ensuite marquer les points "dangereux" (appelés Red Flags). L'idée est que, quand une femme lit les histoires, elle puisse identifier elle-même où elle aurait mis les "red flags". Ensuite elle peut comparer avec sa propre histoire et comprendre si elle est, elle aussi, victime de harcèlement."

Ce guide est une sorte d'outil? 

J.L-S.: "Oui c'est ca, un outil. On voulait prouver qu'on pouvait faire des trucs pratiques. #MeToo ok on a vu le souci, on a identifié que le phénomène était mondial... Mais après quoi? Que fait-on? On voulait redonner le pouvoir aux femmes. On nous dit devoir être "gentilles", ne "pas faire de vagues" mais il était temps que nous réapprenions où se situe le harcèlement et surtout il était temps que nous ayons un outil pour le combattre, savoir quoi faire dans telle ou telle situation. A qui dois-je parler? Comment? Comment rester en sécurité aussi.... Nous avons vécu un traumatisme collectif mais nous détenons aussi un savoir collectif. On doit apprendre ce qu'il faut faire pour changer les choses, déconstruire les mythes..."

C'est un travail que vous avez réalisé seules? 

J.L-S. : " L'initiative vient de nous, la récolte de témoignages. Dans un certain sens c'est un travail personnel de ce qu'on a vu, vécu, lu, appris aussi... Mais nous nous sommes entourées. Nous avions un groupe de conseillers parmi lesquels différents profils: expertise, inclusivité ( racisme, LGBT+) , des hommes aussi. On leur a montré notre travail, on en a discuté, on a avancé. "

 

Pour l'instant "It's not that grey" n'est disponible qu'en anglais mais les auteures espèrent bénéficier d'un financement pour permettre de le traduire dans toutes les langues européennes.

Le guide est accessible en ligne à l'adresse https://periodbrussels.eu.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK