Inondations meurtrières dans la vallée de la Vesdre : "Il faut arrêter de nous faire croire que c’est uniquement lié à des causes naturelles"

En province de Liège, les stigmates des inondations de la semaine dernière sont toujours là. C’est le cas notamment à Chaudfontaine, où des citoyens et des entreprises viennent de s’unir dans deux collectifs. Leur but : obtenir des réponses claires sur les causes du drame. Et pour cela, ces collectifs sont prêts à déposer une plainte au pénal.

Pour le collectif "People against flows" de Bruno Liesse, qui compte une cinquantaine de personnes, c’est clair, il y a eu des dysfonctionnements qui ont conduit à ces inondations dramatiques. Alors ils veulent une enquête objective et indépendante : "Il faut arrêter de nous faire croire que tout cela est lié" à des causes uniquement naturelles. "Il faut une enquête technique, neutre et indépendante. Je sais qu’il y a une commission d’enquête interne qui se fait dans l’organe concerné : c’est très normal mais nous pensons que ce ne sera pas suffisant. Nous allons instruire un dossier que nous allons remettre très probablement au procureur du Roi de la province de Liège parce qu’il y a malheureusement des homicides évidemment involontaires qui sont suspectés d’être la conséquence du mur d’eau que nous avons pris dans la figure dans cette vallée de la Vesdre".


►►► À lire aussi : Inondations : le bilan des intempéries revu à la baisse, à 36 morts, toutes les victimes identifiées


Les membres des deux collectifs ont reçu des réponses. Mais pour eux, elles ne sont guère compréhensibles. Stevens Tagadirt, sinistré de Vaux-sous-Chèvremont, à la base du deuxième collectif concerné explique ce qui le motive : "Ce n’est pas vraiment trouver le coupable que je veux, mais plutôt d’avoir une réponse claire et nette. Cela va permettre de comprendre. Mais je pense qu’on n’acceptera jamais. Ce qui s’est passé chez nous c’est un truc qui ne peut pas être concevable. Comprendre le pourquoi du comment et avoir une justice qui soit faite pour les gens".

Extrait du JT de ce 20 juillet :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK