Inondations en Wallonie: un juge d'instruction saisi à Liège pour homicides involontaires

A la suite des inondations des 14, 15 et 16 juillet derniers ayant causé la mort de 37 personnes en province de Liège, un juge d'instruction liégeois sera chargé d'identifier d'éventuels responsables qui pourraient être poursuivis d'homicides involontaires, par défaut de prévoyance ou de précaution, a indiqué mercredi le parquet du procureur du Roi de Liège.

Dans un communiqué, le parquet de Liège précise que le procureur du roi a pris connaissance de différentes prises de position publiques relatives "à l'enchaînement des événements ayant précédé les inondations".

Cette décision, prise en concertation avec le procureur général de Liège et le procureur du roi d'Eupen, "n'est nullement l'expression d'une opinion quelconque quant à l'existence d'éventuelles responsabilités mais résulte du désir de garantir la sérénité, l'objectivité et l'indépendance avec laquelle la recherche de la vérité pourra être menée, dans le respect de la mémoire des victimes et de leurs proches", précise Damien Leboutte, procureur de division à Liège.


Lire aussi: Inondations meurtrières dans la vallée de la Vesdre : "Il faut arrêter de nous faire croire que c’est uniquement lié à des causes naturelles"


A Chaudfontaine, le collectif "People against flows" de Bruno Liesse, compte une cinquantaine de personnes, pour qui il y a eu des dysfonctionnements qui ont conduit à ces inondations dramatiques. Ce collectif avait annoncé qu'il déposerait une plainte au pénal pour homicides involontaires, par défaut de prévoyance.. Ils réclament une enquête objective et indépendante. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK