Initialement utilisé pour le coeur, ce médicament serait aussi un antibiotique puissant

Initialement utilisé pour le coeur, ce médicament serait aussi un antibiotique puissant.
Initialement utilisé pour le coeur, ce médicament serait aussi un antibiotique puissant. - © CHRISTIAN CHARISIUS - AFP

Voici une découverte qui s'annonce majeure dans la lutte contre les bactéries résistantes aux antibiotiques. Et celle-ci a été réalisée un peu par hasard par les chercheurs de l'Université de Liège.

Tout commence alors qu'ils voulaient rendre les dispositifs médicaux anti-infectieux et anti-thrombotiques. Les chercheurs liégeois ont donc testé un médicament qui dispose de ces deux vertus: le ticagrelor, habituellement utilisé pour les maladies coronaires et l'infarctus. Une inspiration les pousse ensuite à tester le médicament in vitro contre des bactéries.

Et la surprise est de taille. Ils se rendent compte de son efficacité sur les bactéries Staphyloccocus aureus, Staphylococcus epidermidis, résistantes à la méthicilline, et les Enteroccus faecalis, résistantes à la vancomycine.

« Nous avons découvert que le ticagrelor était capable de tuer les staphylocoques et les entérocoques de manière très rapide mais surtout qu'il pouvait aussi tuer les super bactéries résistantes aux antibiotiques », comme l'explique Cécile Oury, cheffe du Laboratoire de cardiologie de l'ULiège.

« On a ensuite poussé plus loin en regardant l'efficacité du ticagrelor sur le bio film, une sorte de film protecteur formé par les staphylocoques et les entérocoques et qui empêche les antiobiotiques de pénétrer au coeur de la bactérie. Et nous avons constaté que le ticagrelor était également efficace contre ce bio-film ».

Avec son équipe de chercheurs, cette dernière a également constaté que le Ticagrelor n'induisait que très très peu de résistance. Ce qui n'est pas le cas pour les autres antibiotiques disponibles.

Cette découverte est donc une avancée très importante, car elle ouvre la voie vers la découverte d'une nouvelle classe d'antibiotiques non seulement actifs contre les clones mais aussi contre les bactéries super résistantes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK