Inde: un vrai "Slumdog Millionnaire" a fait mieux que dans le film

Inde: un vrai "Slumdog millionnaire" a fait mieux que dans le film
Inde: un vrai "Slumdog millionnaire" a fait mieux que dans le film - © YouTube

Sushil Kumar, fonctionnaire et enseignant à temps partiel, gagne 120 dollars mensuels (environ 85 euros). Il est récemment devenu le premier Indien à gagner plus d’un million de dollars à la version locale du jeu "Qui veut gagner des millions?", faisant ainsi mieux que le personnage principal du film "Slumdog millionnaire".

Dans le film de Danny Boyle "Slumdog Millionnaire", un jeune Indien issu des bidonvilles de Mumbai (anciennement Bombay), remporte 20 millions de roupies (environ 300 000 euros) à la version indienne du jeu télé "Qui veut gagner des millions?".

Dans la "vraie vie", Sushil Kumar a fait encore mieux. Ce jeune homme est fonctionnaire dans une administration gouvernementale d’une province pauvre de l’est de l’Inde où il enseigne également à temps partiel. Son salaire d’environ 85 euros mensuels ne lui permettait pas d’acquérir une télévision.

A défaut de posséder un petit écran, il en est devenu lui-même une star en remportant la somme de 50 millions de roupies (plus de 700 000 euros) dans la version locale de "Qui veut gagner des millions?".

Avant cela, Sushil Kumar et sa famille regardaient le célèbre quizz sur la télévision de leurs voisins. Ce sont ces derniers qui l’ont poussé à participer au jeu, après avoir constaté qu’il avait réponse à toutes les questions.

Faire construire une bibliothèque dans son village natal

Le voyage du néo-millionnaire de 27 ans pour rejoindre les studios de télévision de Mumbai, où est enregistrée l’émission, a été le premier le premier déplacement en avion de toute sa vie ainsi que sa première visite dans une grande ville, a-t-il expliqué aux téléspectateurs.

Que ses proches se rassurent, l’argent ne semble pas lui être monté à la tête puisqu’il a expliqué vouloir l’utiliser afin de prendre des cours préparatoires pour un examen très exigeant mais qui lui ouvrirait les portes d’une grande carrière dans la fonction publique indienne.

Il projette également d’acheter une maison, de rembourser les dettes de ses parents et de donner un coup de pouce à ses frères afin qu’ils puissent lancer leur petit commerce.

Enfin, il souhaite faire construire une bibliothèque à Motihari, son village natal, afin que les enfants puissent avoir accès aux livres. Qui sait? Peut-être pourront-ils y lire le best-seller indien "Les Fabuleuses Aventures d'un Indien malchanceux qui devint milliardaire", de Vikas Swarup.

Julien Vlassenbroek


Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK