Inde: la police a fait avouer par la force les suspects du viol de la jeune étudiante

"Tous les accusés ont été gravement battus par la police, qui a utilisé la force pour soutirer les déclarations qui s'adaptent aux preuves rassemblées", a dénoncé auprès de l'AFP cet avocat, M.L. Sharma, qui s'exprimait à l'extérieur du tribunal où cinq hommes devaient comparaître jeudi pour la deuxième fois.

"Mes clients ont été contraints d'avouer des crimes qu'ils n'ont pas commis", a-t-il assuré.

Interrogé sur ces accusations, un porte-parole de la police s'est refusé à tout commentaire.

Arrêtés presque immédiatement après l'agression survenue le 16 décembre dans un autobus, les cinq auteurs présumés, âgés de 19 à 35 ans, ont été inculpés par la police d'enlèvement, viol, et meurtre.

Une magistrate du tribunal de Saket, dans le sud de la capitale, devait officiellement décider jeudi du transfert du dossier à un tribunal chargé d'instruire rapidement cette affaire qui a choqué le pays.

S'ils sont jugés coupables, ils encourent la peine de mort.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK