Incendie de Rouen: quelles mesures ont été prises en Wallonie ?

Incendie de Rouen: quelles mesures ont été prises en Wallonie?
Incendie de Rouen: quelles mesures ont été prises en Wallonie? - © PHILIPPE LOPEZ - AFP

Jeudi dernier, aux environs de 02h40 du matin, un incendie s’est déclaré au sein de l’entreprise Lubrizol à Rouen (Normandie, France) provoquant un important dégagement de fumée dans la région ainsi que des retombées de suie. Le centre de crise de Wallonie (CRC-W) a également fait savoir ce week-end que le nuage avait bel et bien traversé la Belgique.

"D’après les modèles météorologiques de l’IRM, le nuage aurait déjà atteint notre pays 5 à 6 heures après le début du dégagement des fumées, soit dans la matinée du 26 septembre", confirmait samedi le CRC-W.


►►► A lire aussi : Incendie de Rouen : le nuage a bien traversé la Belgique


Ce dimanche, c’est notamment la cheffe de file du cdH à la Chambre, Catherine Fonck, qui demandait aux différentes autorités compétentes à ce que la lumière soit faite sur les éventuelles retombées de poussières toxiques.

Si on ne connaît pas encore toute l’étendue des dégâts que pourraient causer le passage de ce nuage et les retombées au sol des fumées, Céline Tellier, actuelle ministre wallonne de l’environnement, lui a donc répondu en partageant les mesures qui ont été prises en Wallonie à ce sujet.

C’est via une publication sur Facebook que l’ancienne directrice politique et secrétaire générale d’Inter Environnement Wallonie a confirmé qu’elle avait déjà pris contact avec le Centre de Crise wallon, qui travaille de concert avec l’Agence Wallonne de l’Air et du Climat (AWAC) ainsi qu’avec les équipes de la Cellule interrégionale de l’environnement CELINE pour vérifier l’impact éventuel sur la Wallonie du passage du nuage et des polluants résiduels

"La qualité de l’air est bonne en Belgique".

Céline Tellier fait également savoir que selon le Centre Régional de Crise, les mesures de qualité de l’air effectuées par la Cellule interrégionale CELINE sont pour l’instant rassurantes. "La qualité de l’air est bonne en Belgique. Cela confirme les informations données par les autorités françaises qui estimaient que les résidus de pollution n’arriveraient qu’en quantité très faible et que la pluie accentuerait heureusement le phénomène de dispersion des polluants", écrit-elle.

La ministre wallonne de l’environnement affirme également avoir pris contact avec les autorités françaises, en la personne de son homologue française Elizabeth Borne, afin d’obtenir un rapport détaillé des mesures effectuées à proximité de l’usine de Rouen. Aucun risque pour la population française et par extension belge en ce qui concerne la qualité de l’air ou les retombées de suie sur le sol n’est identifié.

"Des analyses complémentaires sont prévues par les autorités françaises, notamment en milieu agricole, qui seront bien sûr étudiées avec attention par les services de Wallonie", rajoute son communiqué.

Céline Tellier indique enfin qu’en ce qui concerne les retombées de suies sur le sol belge, Celine Tellier prendra contact avec les autorités fédérales pour solliciter un rapport du Centre de Crise National sur le nombre de signalements auprès des pompiers. Elle indique en outre qu'"à ce stade, effectuer des analyses de sol approfondies ne semble pas nécessaire vu la dispersion des polluants par la pluie et la faible quantité de polluants ayant atteint la Belgique".

Sujet du JT de jeudi dernier:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK