Incendie à Notre-Dame: les réactions en France et dans le monde entier

L’incendie qui s’est déclaré ce lundi soir à la cathédrale Notre-Dame de Paris a notamment fait réagir de nombreuses personnalités sur les réseaux sociaux. Le président de la République Emmanuel Macron s'est rendu sur place, ainsi que le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand et la maire de Paris Anne Hidalgo. "Notre-Dame de Paris, c'est notre histoire, l'épicentre de notre vie. Nous la rebâtirons" a déclaré le président français. 

Les chefs de parti ont réagi à l'unisson. "Immense émotion devant ces images du feu dévorant Notre-Dame. Soutien aux pompiers mobilisés. Pensée pour les fidèles et pour tous ceux qui n'ayant pas la foi sont attachés à ce joyau de notre histoire", a twitté Olivier Faure, le premier secrétaire du Parti socialiste. Chef de file de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon s'est dit "sidéré" devant un "immense malheur", et demande "24h de pause politique". 

A droite, le patron de LR Laurent Wauquiez a dit sa "désolation en voyant partir en fumée ce symbole de nos racines chrétiennes, de la littérature de Victor Hugo. C'est toute une part de notre Histoire, de nous-mêmes, qui brûle ce soir". La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen a manifesté son "soutien" aux "pompiers valeureux qui luttent pour éteindre l'incendie qui ravage cette merveille de notre patrimoine et de notre culture".

Pour Benjamin Griveaux, candidat à l'investiture En Marche pour briguer la mairie de Paris, "les images de ce joyau de notre civilisation en proie aux flammes sont insoutenables". "Soutien total aux Pompiers de Paris et aux membres de la Préfecture de police", a-t-il twitté.

" C’est quelque chose qui pour nous Français, reste assez insupportable, témoignait, en larmes, le journaliste spécialiste de l’Histoire Stéphane Bern dans le JT de France 2. C’est l’image de notre pays, c’est quelque chose qui nous touche au cœur. On se sent tous meurtris, blessés. "  L’UNESCO, dont le siège est à Paris, a déclaré être aux côtés de la France pour sauvegarder et réhabiliter ce patrimoine inestimable. Le porte-parole des évêques de France, Vincent Neymon, évoque " un haut-lieu de la foi catholique " qui est en train de brûler.

Le Premier ministre belge Charles Michel a exprimé son "immense émotion". "Victor Hugo, une part de l'Histoire de France, de l'Europe. Mes pensées et mon soutien pour nos Amis français", a communiqué le Premier ministre dans la soirée lundi sur le réseau social Twitter. Le ministre belge des Affaires étrangères et de la Défense, Didier Reynders, a aussi exprimé la solidarité des Belges avec leurs voisins français.  "Triste de voir un tel élément du patrimoine mondial en feu. Nous sommes solidaires avec nos amis français et les services d'incendie", est le message qu'il a posté sur la plateforme, adressé à la diplomatie française.

Dans les autres pays, les personnalités ont également apporté leur soutien à la France. "Ces horribles images de Notre-Dame en feu font mal. Notre-Dame est un symbole de la France et de notre culture européenne. Nous sommes avec nos pensées avec les amis français", a twitté le porte-parole de la chancelière Angela Merkel. La First Lady américaine Melania Trump affirme avoir " le cœur brisé ", quand son mari Donald évoque la possibilité " d’envoyer des Canadair " pour éteindre l’incendie. Le maire de Londres, Sadiq Khan, a assuré que Londres était "aux côtés de Paris dans le chagrin aujourd'hui, et dans l'amitié comme toujours."

Le président du Parlement européen, Antonio Tajani, a suggéré aux députés de donner leur paye du jour pour Notre-Dame

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK