Inauguration à Shanghaï d'un planetarium vantant les exploits spatiaux de la Chine

La Chine a inauguré à Shanghai un planetorium présenté comme étant le plus grand du monde, conçu comme une vitrine spectaculaire des récentes missions spatiales chinoises, tout en minimisant les exploits des pionniers de l'espace américains et soviétiques.

Les autorités chinoises ont abreuvé cette année la population d'une propagande exaltant les prouesses des astronautes chinois, qui œuvrent à l'assemblage d'une nouvelle station spatiale et au lancement d'une sonde à destination de la planète Mars.

Des maquettes grandeur nature des vaisseaux spatiaux utilisés pour ces missions, ainsi que des clips du président Xi Jinping s'adressant aux astronautes chinois occupent une place vedette dans le nouveau planetarium de Shanghai.

Les USA et l'URSS écartés de l'histoire

En contraste, les étapes de la conquête de l'espace par des pays pionniers de l'espace comme les Etats-Unis ou l'Union soviétique n'ont droit qu'à une brève mention ou sont même passées sous silence.

Les premiers pas de l'homme sur la Lune, dans la cadre de la mission américaine Apollo 11 en 1969, ne sont évoqués que d'une manière minimaliste et une section consacrée aux "Héros de l'espace" ne comporte sur sa liste que deux cosmonautes russes, avec Yang Liwei, première personne envoyée dans l'espace dans le cadre du programme spatial chinois.


►►► À lire aussi : 2021, l'année de l'espace où la Chine veut prendre sa place


Le planetarium présente aussi des télescopes et des expositions interactives sur les origines de l'univers et l'histoire de l'astronomie, dont des versions de grandes figures scientifiques, dont Copernic, expliquant leurs découvertes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK