Immobilier:les ventes publiques en ligne ont du succès et dopent les prix

Immobilier:les ventes publiques en ligne ont du succès et dopent les prix
4 images
Immobilier:les ventes publiques en ligne ont du succès et dopent les prix - © C Legrand

C'est une petite révolution dans le monde de l'immobilier. La plateforme Biddit, sur internet, permet de faire offre, sur une maison, un appartement, un terrain, tout en restant chez soi. Sans devoir se déplacer là où se tient une vente publique. Le système est accessible depuis septembre, et les notaires constatent que ça marche plutôt bien.

Notaire à Anderlues, Nicolas Romain a vendu tout récemment un terrain, grâce à Biddit. "Le terrain s'est vendu 200 000 euros, mais les vendeurs se seraient contentés de 175 000. Ils sont très satisfaits, évidemment..." Franchir le pas n'est pas toujours chose aisée, constate Sylvain Bavier. "Il faut toujours convaincre le vendeur d'oser recourir à ce type d'enchère, parfois il faut convaincre aussi le notaire. Mais la pratique se développe rapidement, y compris en région". Notaire à La Louvière, il remarque que ses biens, vendus "online", ont intéressé des particuliers bien au-delà de la région du Centre. "Des investisseurs flamands viennent se perdre chez nous! J'en ai eus. Ils ont enchéri sur Manage". "C'est en effet beaucoup plus pratique qu'avant", complète Nicolas Romain. Avant, il fallait se déplacer pour une première séance, puis une deuxième, à date et heure fixe. "Désormais, les candidats acheteurs ne sont plus liés à des problèmes pratiques de déplacement, ils peuvent rester chez eux, cela facilite les choses".

Tout le monde n'est pas très à l'aise avec l'informatique. "Ce que je propose alors aux candidats acheteurs, c'est de venir à l'étude, où nous pouvons les aider à utiliser la plateforme Biddit", explique le notaire Romain.

Les enchères sont anonymes. Chacun se choisit un pseudonyme. "Ca ouvre le jeu", estime Sylvain Bavier. "Parfois, on n'ose pas se présenter, en personne, dans une vente publique". Il pense notamment aux agriculteurs, qui respectent des règles "tacites". "Dans ce milieu, on n'enchérit pas sur un voisin, un ami. Dans la mesure où les enchères restent anonymes...on peut imaginer que certains ne vont plus se sentir obligés de laisser la priorité à telle ou telle personne".

 

"Avec la vente online, vous pouvez devenir propriétaire en quelques semaines", précise Renaud Grégoire, porte-parole de Fednot. "C'est beaucoup plus rapide qu'une vente classique où l'on compte entre 3 et 4 mois entre le compromis de vente et l'acte. Avec la vente online le notaire aura accompli toutes les démarches à l'avance, de sorte qu'en tant qu'acheteur ou vendeur vous sachiez immédiatement où vous vous situez".

Des ventes plus rapides, plus faciles, donc, qui devraient attirer plus de monde sur le marché. Conséquence directe, par le jeu de l'offre et de la demande: les prix devraient augmenter. "Des gens avec des capacités financières supérieures à celles des gens du cru vont enchérir sur les mêmes biens", conclut Sylvain Bavier. La partie s'annonce plus serrée pour les candidats acheteurs à petit budget, s'ils se retrouvent confrontés à des investisseurs de Bruxelles, d'Anvers ou d'ailleurs.

Archives: Journal télévisé 21/06/2018

Première vente aux enchères sur internet organisée par la Fédération des notaires de Belgique en Wallonie 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK