Immersion dans un camp de survie: un Koh-Lanta revisité à la Belge à Maredsous

Immersion dans un camp survie : un Koh Lanta à la Belge et revisité à Maredsous
Immersion dans un camp survie : un Koh Lanta à la Belge et revisité à Maredsous - © Tous droits réservés

Les stages de survie ont le vent en poupe en Europe, notamment en France. C'est le cas aussi chez nous où de plus en plus de stages de survie émergent. L'idée est de pouvoir se débrouiller si on se perd en forêt ou en montagne par exemple. C’est aussi l’occasion de se reconnecter avec la nature et de vivre une aventure hors du commun. Une sorte de "Koh-Lanta" à la Belge que nous avons nous aussi testé à Maredsous.

"L'important, c'est de pratiquer"

Apprendre à faire du feu, à rendre l'eau de la rivière potable, à faire un abri qui protège de la pluie ou encore à reconnaître les plantes comestibles, voilà quelques astuces apprises lors de ce stage.

Parmi les participants, certains n'ont jamais fait de camps survie. D'autres, comme Kris, en sont à leur troisième stage : "On peut connaitre beaucoup de techniques, mais l'important c'est de pratiquer", nous explique Kris, l'un des participants.

"Cela peut sembler spécial de faire la survie dans un bois en Belgique. Notre niveau d’ambition, c’est permettre à quelqu’un qui se perd en forêt de ne pas avoir peur de la nature, d’être à l’aise partout", ajoute Simon Hauser, co-fondateur de Surv'Event. 

Loin des courants "survivalistes" et de la survie extrême que l’on peut voir sur les réseaux sociaux, le stage propose donc des techniques de survie dite "douce" et un partage d’expériences.

Voyez ci-dessous le reportage complet :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK