Imiter les bancs de poissons pour éviter les collisions

RTBF
RTBF - © RTBF

Comment font les poissons pour voyager par bancs entiers sans jamais se percuter? C'est ce qu'étudient les ingénieurs de Nissan pour mettre au point la technologie anticollision du futur.

Le constructeur automobile japonais s'est penché sur l'étonnante capacité de certaines espèces de poissons à nager groupés par centaines sans accident, en modifiant brusquement la forme du banc lorsque la situation l'exige.

Le résultat est un petit robot, capable de se déplacer au sein d'un groupe de sept de ses semblables sans les heurter grâce aux échanges d'informations.

Ce prototype emploie des lasers pour évaluer les distances avec les autres robots et communique avec eux par ondes radio, parvenant ainsi à reproduire le comportement d'un thon ou d'un maquereau au sein d'un banc dans l'océan.

"Dans notre monde motorisé, nous avons beaucoup à apprendre du comportement d'un groupe de poissons, notamment pour ce qui est du degré de liberté et de sécurité de chaque spécimen", a expliqué Toshiyuki Ando, le principal ingénieur chargé du projet.

Nissan espère que cette technologie, qui doit être présentée au public la semaine prochaine lors du salon de l'électronique Ceatec à Tokyo, pourra s'appliquer, dans quelques années, aux systèmes anticollision des voitures.

Ce n'est pas la première fois que le constructeur nippon puise son inspiration dans le monde animal pour ses recherches sur la sécurité routière.

L'an dernier, il avait présenté une "micro-voiture" dotée d'un dispositif inspiré de l'oeil du bourdon, un organe hautement complexe et doté d'une vision à 300 degrés qui évite aux insectes de se percuter entre eux en plein ciel.

 

(M.S. avec AFP)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK