Il y a 60 ans: un Belge recevait le prix Nobel de la Paix

Dominique Pire a fondé l'ONG "Îles de paix"
Dominique Pire a fondé l'ONG "Îles de paix" - © Tous droits réservés

C'était il y a 60 ans... Le 10 décembre 1958, Dominique Pire recevait le prix Nobel de la Paix pour son action en faveur des réfugiés d’Europe de l’Est. À l’occasion de cet anniversaire, les Archives de l’État à Namur organisent une exposition rétrospective sur le premier belge récompensé pour son oeuvre au service de la paix. 

Fondateur des Iles de Paix

Dominique Pire est né à Dinant en 1910. Séminariste à Floreffe en 1927, il entre au couvent des Dominicains à Huy, un an plus tard. Ordonné prêtre en 1934, le Père Pire est surtout connu pour ses actions à caractère social et pour son engagement à destination des enfants défavorisés. Après la seconde guerre mondiale, il mène campagne en faveur des réfugiés d'Europe de l'Est. Des actions qui seront récompensées le 10 novembre 1958 par la remise du Prix Nobel de la Paix. 4 ans plus tard, il fonde au Bangladesh la première Ile de Paix, une opération caritative pour soutenir les populations précarisées. Opération qui deviendra une ONG belge, active dans des dizaines de pays en voie de développement.

Une exposition rétrospective

Les Archives de l’État conservent environ 55 mètres linéaires d’archives du Père Pire et de ses associations. L’exposition (qui se tient du 11 décembre 2018 au 30 mars 2019) retrace son parcours à travers ses archives et souvenirs personnels. Elle invite le visiteur à découvrir le message laissé par cet homme aux générations futures et présente les différentes œuvres qu’il a fondées : le Service d’Entraide Familiale de Huy, l’Aide aux Personnes Déplacées, l’Université de Paix, les Parrainages Mondiaux et Iles de Paix.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK