Il y a 150 ans, Mendeleïev révolutionnait la chimie en un seul tableau

Il y a 150 ans, Mendeleïev révolutionnait la chimie en un seul tableau
3 images
Il y a 150 ans, Mendeleïev révolutionnait la chimie en un seul tableau - © Tous droits réservés

Cet article va sans doute vous rappeler de très bons ou mauvais souvenirs selon votre goût pour les cours de chimie. Il y a 150 ans,  jour pour jour, la chimie moderne se trouvait représentée pour la première fois dans un tableau périodique des éléments, également appelé tableau ou table de Mendeleïev. Un tableau qui représente tous les éléments chimiques, ordonnés par numéro atomique croissant et organisés en fonction de leur configuration électronique.

Cette année a d’ailleurs été choisie comme « Année internationale du tableau périodique des éléments chimiques » par l’UNESCO qui déclare « le tableau périodique des éléments chimiques est l’une des réalisations les plus importantes de la science, capturant l’essence non seulement de la chimie, mais également de la physique et de la biologie. C’est un outil unique permettant aux scientifiques de prédire l’apparence et les propriétés de la matière sur la Terre et dans le reste de l’Univers. Le tableau périodique des éléments chimiques n’est pas seulement un catalogue de tous les atomes connus de l’univers. Il est essentiellement une fenêtre sur l’univers, qui contribue à élargir notre compréhension du monde qui nous entoure ».

Un homme très en avance sur son temps

Dimitri Ivanovitch Mendeleïev est né en Russie. Passionné, dès son plus jeune âge, par les sciences et ce qui deviendra la chimie moderne. Il étudie et voyage pour construire ses connaissances.

1860, Mendeleïev assiste au premier Congrès international de chimistes, à Karlsruhe (Allemagne). Durant les 3 journées de cette réunion scientifique, un chimiste italien, Stanislao Cannizzaro distribua un fascicule qui connu son petit succès auprès des scientifiques présents. Dans ce document, Stanislao, expliquait de façon simple et imagée la différence entre les atomes et les molécules. L’influence de ce congrès sur la future découverte de Mendeleïev est indéniable.

1867, il est nommé professeur de chimie à l’université de Saint-Pétersbourg (Russie), il y donne des cours de chimie minérale. Il rédige alors les « Principes de chimie », qui paraissent entre 1868 et 1871. C’est au cours de ce travail qu’il réfléchit à trouver une classification périodique des éléments.

Une première version de son fameux tableau périodique sera présentée le 6 mars 1869, devant la Société chimique russe. Il n’a d’ailleurs rien à voir dans sa présentation avec celui que nous connaissons maintenant.

Des principes originaux et une vision qui sera vérifiée

L’originalité du travail de ce chimiste tient dans le fait que son tableau tient compte dans sa forme d’un rapport sur la relation entre les propriétés et le poids des éléments. Le tout étant ordonné par masse atomique croissante et regroupé par famille d’éléments.

Soit 5 colonnes de 18 éléments. Ce qui est très incroyable dans le travail de Mendeliev c’est qu’avec les connaissances de son époque (on connaissait seulement 63 éléments et on ignorait encore l’existence de l’électron) il laisse des cases libres dans ce tableau, qui selon son imagination d’avant-garde serait comblé par des découvertes plus tard.

Et incroyable, Mendeleïev, a eu raison et toutes ces cases vides ont été remplies depuis dans un tableau de 118 éléments.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK