Il sera possible de mettre fin, sans coût, à son contrat de fitness pour raison médicale

Il sera possible de mettre fin, sans coût, à son contrat de fitness pour raison médicale
Il sera possible de mettre fin, sans coût, à son contrat de fitness pour raison médicale - © BERTRAND GUAY - AFP

Celui ou celle qui ne peut plus pratiquer de sport pour des raisons médicales, pourra désormais gratuitement cesser ou suspendre son contrat de fitness, selon le code de conduite pour les centres de fitness que le secteur a officiellement signé jeudi. Les contrats ne pourront par ailleurs plus être reconduits sans que le consommateur en soit averti.

"Cet accord protège le consommateur et donne un fameux boost à l'image du secteur. Ce code de conduite a été établi dans l'intérêt du consommateur et d'une concurrence loyale au sein du secteur", a commenté le ministre de l'Economie Kris Peeters, chargé de la protection des consommateurs. "Pour le consommateur, il n'y a que des avantages: des contrats et des prix plus transparents et une plus grande facilité de sortir des contrats pour raisons médicales. C'est une bonne chose que nous ayons pu obtenir ce résultat par le biais de la concertation", a-t-il fait valoir.

En Belgique, il y a près de 1400 centres de fitness. Suite aux contrôles effectués par l'Inspection économique en 2014, il s'est avéré que deux tiers (68,5%) des centres de fitness travaillaient avec des contrats de longue durée. Il s'agit fréquemment d'abonnements d'un an ou davantage, payés au moyen d'une domiciliation mensuelle, dont le consommateur ne peut pas ou ne peut que difficilement se délier.

Listes tarifaires claires

Selon les dispositions du code, les entreprises de fitness tiendront en permanence à la disposition de tous les clients des listes tarifaires visibles, claires et actuelles, reprenant des prix 'tout compris'. Le consommateur aura le choix entre différents contrats. Il pourra commencer par conclure un contrat de courte durée (1 mois au maximum). Pour les contrats à durée déterminée, 18 mois sera le maximum absolu. Outre la domiciliation, le consommateur pourra toujours opter pour un autre mode de paiement. Lorsqu'il y a des raisons médicales, le consommateur pourra suspendre ou cesser son contrat, en fonction du certificat médical de son médecin. Le consommateur choisira la manière dont il entrera en contact avec le centre de fitness. Cela ne devra pas nécessairement se faire sur place. Enfin, les centres de fitness adhérant au code souscrivent au règlement extrajudiciaire de litiges.

Le code est le fruit d'une concertation menée avec l'UCM et l'Unizo, Fitness.be, Wallonie Bruxelles Fitness et le Fitnesswerk.

Le code de conduite et ses effets seront soumis à une évaluation dans deux ans, c'est-à-dire d'ici la fin de l'année 2017.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK