"Il pleut, il pleut bergère", chanson révolutionnaire

RTBF
RTBF - © RTBF

Cette chanson, tirée d'une opérette peu connue aujourd'hui, "Laure et Pétrarque", a été écrite en 1780 par Fabre d'Eglantine. La bergère serait Marie-Antoinette d'Autriche, reine de France et épouse de Louis XVI, à qui la Révolution de 1789 coupera la tête.

Marie-Antoinette n'a jamais été aimée des Français qui l'appelaient "l'Autrichienne" ou "madame déficit".  Elle-même ne s'est pas, pendant longtemps, rendu compte de son impopularité. Elle jouait à la bergère au Petit Trianon, dans le parc du château de Versailles, au "hameau de la reine" où elle avait installé ses fermiers. On y donnait aussi souvent des pièces de théâtre où elle aimait jouer les rôles de servante devant Louis XVI que la chose amusait. Par son désir de plaisirs simples et d'amitiés exclusives, Marie-Antoinette va vite se faire de plus en plus d'ennemis, même à la cour de Versailles. On lui attribue tous les maux. Paris est outrée de la voir organiser un banquet alors que le peuple a faim. C'est alors qu'on lui attribue cette réplique plutôt de mauvais goût à propos du peuple qui a faim : "s'ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent de la brioche!". Cette phrase lui est attribuée en 1789 alors qu'elle avait été  écrite en 1782 dans le livre VI des "Confessions" de Jean-Jacques Rousseau. L'orage de la chanson de Fabre d'Eglantine (musique de Louis-Victor Simon) serait  une allusion aux troubles qui ont conduit les Français à la Révolution de 1789. La petite histoire voudrait que la chanson ait été chantée au lendemain de la prise de la Bastille, lors de la création de la Garde Nationale. Et son auteur, Fabre d'Eglantine, l'aurait fredonnée en montant lui-même sur l'échafaud en 1794.  La chanson a d'abord été connue sous le titre "Le Retour aux Champs" et certains la connaissent encore avec  comme titre "L'Orage".

Fabre d'Eglantine

Philippe Nazaire François Fabre, né en 1750, est le fils d'un marchand de draps de Carcassonne, dans le Sud de la France.

Auteur-comédien, il a 21 ans quand il gagne un "Lys d'Argent" aux Jeux Floraux de Toulouse pour un "Sonnet à la Vierge". Il prétendit aussi y avoir remporté une "Eglantine d'Or" qui lui aurait donné l'idée de se faire appeler Fabre d'Eglantine.

Il se lie d'amitié avec Danton. Il participe activement au calendrier républicain où les mois, par exemple, deviennent vendémiaire  (le premier mois républicain allant, en gros, du 22 septembre au 21 octobre), brumaire, frimaire, nivôse, pluviôse, ventôse, germinal, floréal, prairial, messidor, thermidor et autre fructidor.

Mais Fabre d'Eglantine est suspect aux yeux de Robespierre qui le fera guillotiner en même temps que Danton en 1794.

M.S.

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK