Il ne reste plus que 617 cabines téléphoniques

En Région bruxelloise, les dernières à être retirées seront celles des gares de Bruxelles-Midi, Central et Nord. Le processus de démantèlement complet et définitif des cabines téléphoniques a été décidé en 2012, pour des motifs de coûts et d'utilité. En 1997, les 18.000 cabines étaient utilisées en moyenne 15 heures par mois. En novembre 2012, la moitié des 4.734 restantes n'arrivaient pas à 7 minutes mensuelles, et un millier de cabines ne l'étaient carrément plus du tout. Deux millions d'euros étaient par contre dépensés annuellement pour la maintenance de ces cabines trop souvent victimes de vandalisme. (Belga)
Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK