Hubble: images rares après la collision de 2 petits astéroïdes

RTBF
RTBF - © RTBF

Le télescope spatial Hubble a pris des images de ce qui semble avoir résulté d'une collision en 2009 entre astéroïdes dans notre système solaire, montrant un objet étrange en forme, jamais observée, de X suivi d'une traînée de débris, a annoncé mercredi la Nasa.

Les images prises de janvier à mai 2010 indiquent que l'objet, appelé P/2010 A2, mesure 130 mètres de largeur avec une longue queue de particules dont le diamètre varie de moins un centimètre à 2,5 centimètres.

Il s'agit de ce qui reste d'un astéroïde après une collision avec un autre astéroïde beaucoup plus petit de trois à six mètres de largeur, selon les chercheurs dont les travaux paraissent dans la revue britannique Nature datée du 14 octobre.

Les deux objets célestes se sont probablement heurtés à près de 18.000 km/h.

Le choc a pulvérisé le plus petit astéroïde et réduit la masse du plus gros.

Selon David Jewitt, un astronome de l'Université de Californie à Los Angeles, la collision s'est produite en février ou mars 2009 et le choc a été aussi puissant que l'explosion d'une petite bombe atomique.

La collision elle-même n'aurait pas pu être observée vue la position des astéroïdes par rapport au soleil.

L'objet à la forme mystérieuse a été découvert par les puissants objectifs de Hubble dans la ceinture d'astéroïdes qui contient des millions de corps célestes rocheux et se situe entre Mars et Jupiter.

Les collisions d'astéroïdes ne sont pas rares

Il est estimé que des astéroïdes de taille modeste se heurtent environ une fois par an dans cette zone.

Quand ces astéroïdes se télescopent, ils projettent de la poussière dans l'espace interplanétaire.

Les astronomes s'appuient sur des modèles informatiques pour prédire la fréquence de ces collisions et le volume de poussière produite.

Saisir une collision entre des astéroïdes est ardu car les chocs entre deux gros objets sont rares et l'impact d'une collision entre deux petits astéroïdes est extrêmement faible.

Les deux astéroïdes qui se sont télescopés en 2009 pour donner naissance à l'objet observé par Hubble étaient inconnus avant la collision car trop insignifiants pour être détectés.

"Ces observations sont importantes car nous avons besoin de savoir d'où vient la poussière dans le système solaire et la part résultant de collisions entre astéroïdes comparativement à celle venant de comètes lors de leur passage", explique David Jewitt.

"Nous pouvons aussi appliquer ces informations à l'étude des disques de débris autour d'étoiles car on pense que ces derniers résultent de collisions entre des objets détectés se trouvant dans ces disques", a-t-il dit.

"Comprendre d'où vient cette poussière de particules devrait apporter un éclairage sur la nature de ces corps célestes invisibles", selon cet astronome.

Bien que les images transmises par Hubble donnent des indices irréfutables d'une collision entre deux astéroïdes, David Jewitt estime ne pas encore disposer de suffisamment d'informations pour éliminer d'autres explications pour cet objet étrange.

Une de ces hypothèses serait que la rotation d'un petit astéroïde s'accélere sous l'effet des radiations solaires lui faisant perdre sa masse pour former une sorte de comète avec une queue de débris, dit-il.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK