Horeca : des trucs et astuces pour éviter la boîte noire ?

C’était l’arme pour lutter contre le travail au noir dans les restaurants : la boîte noire, ou "black box". Une nouvelle caisse enregistreuse obligatoire dès le 1er janvier 2016 qui fait peur au secteur. Sauf que certains ont trouvé la parade. Et la faille.

"Bien sûr qu’on pourra encore faire du noir !" C’est du moins l’affirmation de ce restaurateur en région liégeoise. Comment ? "Ça, c’est la question piège ! Je ne vais pas vous l’expliquer". Mais sera-t-il vraiment possible de tricher avec la caisse enregistreuse ? "Tout à fait", répond Jean-Yves Postiau. Il est vendeur et installateur de caisses enregistreuses pour cafés, bars et restaurants. "On pourrait imaginer une caisse enregistreuse non reliée à la boîte noire, à côté de la caisse principale qui émettrait un ticket imitant le ticket boîte noire mais sans le code généré par la boîte noire. On donnerait ce ticket au client, mais officiellement cela ne serait pas enregistré". Certains installeraient donc un petit programme en marge de la black box officielle. Mais cela semble risqué : il est impossible d’imiter parfaitement le ticket et reproduire le vrai ticket et son code à 13 chiffres. Sans compter que les amendes sont énormes et la fraude, grossière. La combine pourrait être facilement repérée en cas de contrôle.

La manière traditionnelle

Mais il reste une autre manière, beaucoup plus traditionnelle. Car avec la black box, on ne pointe pas à la commande mais lors du payement. "La boîte noire, c’est comme un disque dur. Ce qui veut dire que si je ne pointe pas sur la caisse, rien ne s’enregistre sur la boîte noire. Les restaurateurs vont donc travailler selon l’ancienne méthode, c’est-à-dire pointer à la main, faire un bon et si le client ne paye pas par carte bancaire et ne demande pas de souche TVA, il va simplement donner son bon à la main" détaille Jean-Yves Postiau.

A l'image de ce restaurateur liégeois, pour beaucoup d'acteurs dans le secteur, il est impossible de survivre sans travail au noir et en déclarant tous les revenus. Alors si la blackbox doit permettre d'éviter la fraude, elle n'arrivera vraisemblablement pas à l'éradiquer totalement. A moins d'intensifier les contrôles. Les services de lutte contre la fraude fiscale et sociale sont en tout cas décider à opérer un contrôle inopiné chez ce restaurateur en question.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK