Hong Kong: des figures du combat prodémocratie jugées pour une manifestation en 2019

Plusieurs vétérans du combat prodémocratie à Hong Kong jugés pour l'organisation d'une des plus grandes manifestations de 2019 ont dénoncé mardi des poursuites "politiques" à l'ouverture de leur procès, qui illustre l'implacable répression en cours dans la région chinoise.

Parmi les neuf prévenus, on retrouve certaines des personnalités les plus respectées de la lutte pour les libertés dans l'ex-colonie britannique, souvent des apôtres de la non-violence qui sont mobilisés depuis des décennies pour l'instauration d'un véritable suffrage universel.

L'un des plus célèbres est l'avocat de 82 ans Martin Lee, qui avait avant la rétrocession été choisi par Pékin pour rédiger la Loi fondamentale (Basic Law), le texte qui sert de mini-constitution dans la région semi-autonome.

Plusieurs sont des figures de proue du Front civil des droits de l'Homme (CHRF), la coalition qui avait organisé les plus grandes manifestations en 2019, quand la ville avait connu sa pire crise politique depuis la rétrocession en 1997.

Le groupe, qui risque jusque cinq ans de détention, est poursuivi pour l'organisation d'un rassemblement non autorisé le 18 août 2019, la deuxième manifestation la plus grande en sept mois de contestation.

Hong Kong: arrestation des membres de l'opposition (JT 06/01/2021)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK