Heysel: après le manque de personnes à vacciner, une file de trois heures d'attente

Une très longue file devant le centre de vaccination du Heysel
Une très longue file devant le centre de vaccination du Heysel - © RTBF

Nous avons été alertés par un citoyen sur Twitter, il y a eu jusqu’à trois heures de file devant le centre de vaccination du Heysel. Une situation qui contraste avec celle qu’a connu le centre il y a deux semaines. Les couacs informatiques et les problèmes de convocation avaient alors entraîné la fermeture du centre parce qu’il n’y avait pas assez de monde à vacciner. Aujourd’hui c’est donc la situation inverse qui se produit.

Emin Luka, directeur opérationnel de Brussels Expo, confirme qu’il y a beaucoup de monde et que le flux est difficile à gérer depuis lundi : "Actuellement, il y a encore deux heures de file. Le problème c’est qu’il y a plusieurs profils de personnes qui viennent au centre. Il y a ceux qui ont rendez-vous en ligne et là cela va vite. Mais comme il n’y avait pas assez de personnes qui venaient se présenter, les autorités bruxelloises ont envoyé un mail aux collectivités (aux services de polices, au personnel des maisons d’accueil, de l’aide social et de l’aide aux personnes handicapés) en les invitant à venir se faire vacciner sans rendez-vous. L’objectif c’était de remplir les trous mais le problème c’est qu’il y a eu énormément de monde et que ces personnes doivent obligatoirement être enregistrées dans le système informatique avec tout une série de données. Cette opération prend plusieurs minutes et provoque une énorme file".

Ceux qui avaient rendez-vous ont aussi attendu longtemps

L'épouse d'André Linard devait se faire vacciner aujourd'hui. Il nous écrit pour nous le raconter: "Mon épouse y était aujourd'hui : rendez-vous à 12h00, vaccin à 14h45. Contrairement à ce que dit le directeur, cela n'allait donc pas si vite que cela même avec un rendez-vous. Une des raisons est tristement pragmatique : étant donné l'incertitude sur le nombre de personnes qui se présentent, les responsables ne savent pas d'avance combien de doses il faut dégeler. Les files s'arrêtent alors en attendant que les vaccins soient à température pour être injectés."

On essaye de s’adapter

Emin Luka: "On arrive à gérer le flux des personnes qui ont pris rendez-vous mais à partir du moment où s’ajoutent ceux qui n’ont pas de rendez-vous, c’est ingérable. Les gens se retrouvent donc dans une longue file et l’attente peut être très longue. C’était déjà le cas lundi, il n’y avait alors 5 membres du staff pour faire l’enregistrement des personnes qui arrivaient sans rendez-vous. Aujourd’hui, il y a 10 personnes qui peuvent enregistrer les gens qui veulent se faire vacciner tout de suite. Cet après-midi, nous avons également réquisitionné 6 personnes supplémentaires qui peuvent enregistrer les gens qui se présentent et  qui souhaitent obtenir un rendez-vous par la suite et ne plus devoir faire la file."


►►► Coronavirus : les cinq péchés capitaux de la vaccination belge


Il faut prendre rendez-vous !

Face à la situation, Brussels Expo demande que le personnel des collectivités ne se présente plus sans rendez-vous. La Commission communautaire commune (Cocom) vient d'ouvrir un numéro de téléphone pour que ces personnes puissent s’enregistrer sans se déplacer. Il s’agit du 02/214.19.19

Emin Luka : "Cela nous permettra, de ne pas devoir enregistrer des gens sur le site, ce qui prend beaucoup trop de temps. Cela nous permettra d’atteindre notre objectif de 5000 vaccinés par jour. "

Journal télévisé de 19h30 le 03/03 :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK