Hausse des signalements pour fraude au CEO

La fraude au CEO concerne les cybercriminels qui contactent une entreprise en usurpant l'identité du CEO, du CFO ou d'une personne de confiance de la société et demandant à un collaborateur d'effectuer un paiement urgent.
La fraude au CEO concerne les cybercriminels qui contactent une entreprise en usurpant l'identité du CEO, du CFO ou d'une personne de confiance de la société et demandant à un collaborateur d'effectuer un paiement urgent. - © Jonas Hamers / ImageGlobe - BELGAIMAGE

Le Centre pour la cybersécurité (CCB) met en garde les entreprises mardi contre la fraude au CEO. Un phénomène qui n'est pas nouveau, mais pour lequel l'équipe fédérale d'intervention d'urgence en sécurité informatique (CERT.be) enregistre visiblement une hausse des signalements.

La fraude au CEO concerne les cybercriminels qui contactent une entreprise en usurpant l'identité du CEO, du CFO ou d'une personne de confiance de la société et demandant à un collaborateur d'effectuer un paiement urgent. Le risque est réel que le paiement soit effectué, le travailleur supposant que la demande vient de sa direction, estime le CCB. L'été peut s'avérer propice à ce genre de fraude, les cybercriminels comptant sur une baisse de la vigilance des collaborateurs ou misant sur un remplaçant moins expérimenté. Les fraudes au CEO peuvent toujours être signalées via l'adresse e-mail: cert@cert.be.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK