Hausse des contaminations liée au variant delta: le Portugal freine son déconfinement, restrictions à Lisbonne

Confronté à une recrudescence de l'épidémie de coronavirus due au variant Delta, le gouvernement portugais a décidé jeudi d'interrompre la levée progressive des restrictions sanitaires dans l'ensemble du pays, et même de les resserrer dans la ville de Lisbonne.

La capitale portugaise et la station balnéaire d'Albufeira, dans la région de l'Algarve, sont deux des trois municipalités du pays où les cafés, restaurants et commerces verront à nouveau réduits leurs horaires et leur capacité d'accueil. "C'est un signe que la situation s'aggrave dans notre pays", qui traverse "un moment critique", a déclaré la ministre porte-parole du gouvernement, Mariana Vieira da Silva, à l'issue de la réunion hebdomadaire de l'exécutif socialiste.

L'interdiction des déplacements entre la région du grand Lisbonne et le reste du pays pendant le week-end sera maintenue, en tant que "mesure de contention du variant Delta". Les personnes munies du certificat sanitaire européen, adopté par le Portugal jeudi, ou d'un test négatif pourront néanmoins se déplacer librement. Le variant Delta, d'abord identifié en Inde, est devenu prédominant à Lisbonne et dans sa grande banlieue, provoquant un rebond des contagions au Portugal.

Avec environ 130 nouveaux cas pour 100.000 habitants sur 14 jours, le Portugal affichait jeudi le taux d'incidence le plus élevé des 27 pays de l'Union européenne, mais inférieur à celui du Royaume-Uni, également très touché par le variant Delta. Jeudi, le pays a détecté un peu plus de 1500 nouveaux cas en 24 heures, leur plus haut niveau depuis la fin février. 

Portugal : À l assaut des plages, dans notre JT du 17 mai :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK