Harcèlement sexuel, discriminations: préavis de grève déposé à la police fédérale

Harcèlement sexuel, discriminations: préavis de grève déposé à la police fédérale
Harcèlement sexuel, discriminations: préavis de grève déposé à la police fédérale - © Tous droits réservés

Un préavis de grève a été déposé à la police fédérale pour l’instant par la CSC. Mais les autres pourraient suivre et des actions pourront être menées à partir du 9 décembre et jusqu’au 2 janvier. A moins que la direction de la police d’ici n’ouvre une réelle négociation sur les problèmes posés.

En cause les résultats d’une étude sur le bien-être au travail effectuée en janvier 2019 et restée jusqu’ici sans réponse.

5000 policiers avaient été questionnés, avec des résultats édifiants : un policier sur 5 estime avoir déjà été victime de discrimination et une policière sur 4 de harcèlement sexuel. Près de la moitié (45%) des travailleurs se disent avoir été stressés. Ils sont aussi 42% à déplorer un manque d'information de leur gestionnaire quand il y a de nouveaux développements au sein de l'organisation.

Pour Raoul Moulin, permanent CSC, la hiérarchie de la police doit cesser de jouer la montre : "Depuis le mois d’avril, nous demandons à en discuter, et que des réponses pratiques puissent être mises en place, et on nous demande de prendre patience. Or, ces personnes sont dans une réelle souffrance, elles sont en attente d’une solution. De plus l’image de la police est écornée et cette absence de culture d’entreprise est très néfaste pour l’institution."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK