Harcèlement de rue: la Belgique a enfin son numéro "anti-relous"

Le sms reçu en réponse à notre tentative de recontacter cette jolie nana dans le tram
2 images
Le sms reçu en réponse à notre tentative de recontacter cette jolie nana dans le tram - © RTBF

L'application belge NextRide, initialement dédiée à la consultation des horaires et itinéraires pour les transports en commun en Belgique, a lancé une hotline SMS pour les femmes qui n'arrivent pas à se débarrasser du mec relou qui essaye par tous les moyens d'avoir son numéro. En d'autres mots, pour les femmes victimes de harcèlement dans le bus, le métro, le tram, dans la rue.

Le principe est simple : au lieu de refourguer un faux numéro, la victime de harcèlement peut donner ce numéro, le 0460/20.93.99, au pot-de-colle relou, et ainsi espérer être tranquille. Le harceleur recevra, s'il envoie un message à ce numéro, une réponse automatisée lui précisant que "non, ben c'est non," et qu'il "faut apprendre à respecter les femmes et leurs décisions."

Attention que ce numéro est uniquement destiné aux SMS, un appel téléphonique aboutira sur un charmant message précisant que ce numéro n'est pas attribué.

Conséquence de l'affaire Weinstein

Inspiré par l'initiative française, qui a connu un succès monstre, NextRide explique que la plateforme a mis en place un système de réponse en différée, pour être sûr que le harceleur est loin de sa victime au moment de recevoir une réponse.

Ces initiatives font suite au scandale Weinstein, où la parole s'est enfin libérée au tour des agissements de personnes de pouvoir, d'abord dans le monde du cinéma, puis dans d'autres milieux. Si ce système se veut être une sensibilisation du harceleur, la problématique est bien plus profonde, révélatrice d'un malaise autour, d'un côté, de la perception de la femme dans nos sociétés et de l'autre, de l'impunité des hommes et femmes de pouvoir.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK