GSM: une nouvelle étude confirme le risque de cancer du cerveau

GSM: une nouvelle étude confirme le risque de cancer du cerveau
2 images
GSM: une nouvelle étude confirme le risque de cancer du cerveau - © DALE de la REY - BELGAIMAGE

L'utilisation intensive du téléphone portable double le risque de développer un gliome, un cancer du cerveau particulièrement agressif. C'est du moins ce que révèle une nouvelle étude réalisée par des chercheurs de l'université de Bordeaux, publiée par une revue de référence, Occupation & Environmental Medecine.

Cette nouvelle étude risque bien de relancer le débat sur l'impact du GSM ou du smartphone sur la santé, explique Le Figaro. Car ici, les chercheurs se sont basés sur des cas concrets : "Toutes les tumeurs cérébrales, bénignes ou malignes, survenues entre juin 2004 et mai 2006 chez les personnes de plus de 15 ans" dans quatre départements français. Ils ont ensuite analysé le profil des malades utilisateurs de téléphone portable qu'ils ont comparé avec celui de "résidents de ces départements, du même âge, de même sexe, utilisant eux aussi des téléphones portables mais n'ayant pas eu de tumeur au cerveau".

Leur conclusion est sans appel : le risque de gliome serait doublé chez les utilisateurs intensifs de téléphone portable.

Plus de détails sur Le Figaro.

 

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK