Groenland: la glace n'a jamais été aussi noire, la fonte accélère

"La glace ne devrait-elle pas être blanche?" La légende d'une des photos de Jason Box publiées dans l'article de Slate frappe par sa contradiction avec l'image. Sur le cliché, la glace est sombre, presque noire.

Sous les rayons du soleil, une glace noire fond bien entendu beaucoup plus vite. Selon les observations du Centre national américain de la neige et de la glace, la fonte des glaces au Groenland a été particulièrement forte cet été (bien au-dessus de la moyenne mesurée entre 1981 et 2010).

3 images
La fonte des glaces a été particulièrement importante cette année, nettement au-dessus de la moyenne calculée de 1981 à 2010 © National Snow and Ice Data Center

De retour de son expédition d'été, Jason Box s'est montré très alarmiste: la glace est anormalement noire, confie-t-il à Slate. Un phénomène qui peut s'expliquer de plusieurs façons, mais dont la cause la plus importante serait la combinaison d'une augmentation des tempêtes de neige qui déplacent la poussière et la suie résultant des feux de forêt de plus en plus fréquents en Arctique.

Et c'est - de loin - cette année que l'intensité de ces feux de forêt est la plus forte, explique Jason Box en évoquant une situation dramatique: alors que l'Arctique se réchauffe, les forêts s'enflamment à des taux jusqu'ici sans précédents, produisant des volumes de fumée et de suies qui, continue-t-il, aboutissent sur la calotte glaciaire du Groenland. Bref, le serpent se mord la queue.

Le chercheur au service géologique du Danemark et du Groenland (GEUS) estime toutefois que le vrai défi est de comprendre quelle proportion de glace noire est réellement due à ces incendies. Les industries, par exemple, sont une autre cause du noircissement des glaces du Groenland.

G.R. avec Slate

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK