Grève en France : les produits frais arriveront-ils à temps sur vos tables de fêtes ?

Avec les grèves qui secouent la France, se pose aussi la question des produits frais: arriveront-ils sur votre table pour les fêtes?
2 images
Avec les grèves qui secouent la France, se pose aussi la question des produits frais: arriveront-ils sur votre table pour les fêtes? - © Dan Wirdefalk - Pixabay

La grève se poursuit cette semaine en France contre la réforme contestée des retraites. Depuis une dizaine de jours, plusieurs secteurs enchaînent les manifestations et les arrêts de travail. Les transports parisiens sont bloqués. Les conséquences se ressentent sur les routes avec de longues files qui s’accumulent sur les routes de la périphérie parisienne. A cela s’ajoute des blocages routiers mis en place ce lundi matin à Lille, Vannes, Toulouse, Lyon, Nancy, Miramas. Les transporteurs français réclament de meilleures conditions de travail et de salaires. A quelques jours des fêtes de Noël, ces manifestations risquent-elles de bloquer les produits frais qui doivent arriver dans les commerces belges et qui atterriront sur vos tables de fête ?

A priori, il n’y aura pas de problème d’acheminement des produits frais vers la Belgique. Pour certains vendeurs, les commandes sont passées et les frigos sont déjà remplis. "Les commandes se font fin novembre et elles doivent arriver chez nous pour le 6 décembre maximum, explique Jean-Claude, traiteur sur les marchés de Bruxelles et du Brabant wallon. "Ce n’est pas le 24 décembre qu’on va vendre les produits." Aujourd’hui, les dates limites de consommation sont plus longues. Certains produits sont donc acheminés à l’avance et n’ont pas besoin d’attendre la dernière limite avant d’être distribués.

De nouvelles commandes doivent encore arriver, mais les grèves en France risquent de retarder les livraisons. "Si d’habitude, on est livré à 6 heures du matin, il se peut qu’on soit livré à 11 heures du matin, mais quatre ou cinq heures de retard, ce n’est pas grave, nuance Jean-Claude. Je connais des grossistes en poisson qui vont eux-mêmes chercher la marchandise."

Fructimar, un grossiste en coquillages et crustacés de Schaerbeek fait partie de ces sociétés qui vont elles-mêmes chercher la marchandise. "Demain, il y aura 100-150 cageots d’huîtres en plus dans les frigos", lance Marc Hennes, gérant. La période des fêtes est une période chargée pour la société. Cette semaine, trois grosses livraisons sont prévues. "On attend trois tonnes d’huîtres et coquillages cette nuit, trois tonnes mercredi soir et trois tonnes encore samedi", explique le patron. Dans les neuf tonnes que le camion de la société va ramener de Rungis, le plus grand marché de produits frais au monde près de Paris, sept tonnes seront des huîtres. Fructimar, comme la plupart des grossistes de notre pays, a son propre camion. Les produits devraient donc arriver à temps pour les fêtes. Mais si les transporteurs français bloquent les routes, des retards sont possibles. "On pourrait craindre que les produits restent bloqués 48 heures. Une huître peut vivre trois semaines, mais si elle est choquée, elle peut vivre deux jours. On compte sur les Français pour qu’ils laissent passer les camions étrangers", explique le patron de la société, spécialisé dans l’import/export d’huîtres.

Pour certains grossistes, les produits frais ont déjà fait une bonne partie du chemin. Ils ont quitté leur zone de production ou de distribution, comme Rungis. Les marchandises ont été transférées dans des bureaux régionaux. Rungis a par exemple un bureau régional à Lille. Une partie des produits frais a donc déjà été transférée dans la ville nordiste.

Journal télévisé du 16/12/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK