Grève de la faim au Béguinage : les grévistes sans-papiers se sont enfermés dans l’église

La grève de la faim des sans-papiers qui manifestent depuis plus d’un mois à Bruxelles s’est durcie d’un cran ce mardi matin. Les quelque 200 grévistes se sont enfermés dans l’église du Béguinage, refusant toute aide. Ils protestent contre le refus du Premier ministre de les recevoir, les renvoyant vers le secrétaire d’État à l’Asile, Sammy Mahdi.

La situation inquiète particulièrement les soutiens de ces personnes sans-papiers. "Les portes sont fermées à tout soutien, à tout apport, le corps médical n’a plus accès à l’église, plus personne ne sort ni ne rentre, témoigne Victoria Cornut, référente socio-médicale pour Médecins du Monde à l’église du Beguinage. Les bouteilles d’eau sont restées sur le parvis de l’église, et les grévistes refusent les soins. "Il y a des tentatives de suicides, des pensées suicidaires, des discours très sombres", ajoute la bénévole.


►►► À lire aussi : Grève de la faim de sans-papiers : 28.000 signatures remises à Sammy Mahdi, les associations dénoncent un "blocage"


Cela fait près de 46 jours que les personnes sans-papiers manifestent pour une régularisation. "Il y a urgence, et on ne sait pas jusqu’à quand elle va durer, alerte Victoria Cornut. Ce n’est pas devant l’église que ça se joue, c’est au gouvernement. Tout ce qui peut les convaincre, c’est que quelque chose bouge enfin."

Extrait JT du 29/06/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK