Grève aux TEC Charleroi, la direction envisage des sanctions

Grève aux TEC:perturbations surtout sur le réseau carolo ce mardi matin
Grève aux TEC:perturbations surtout sur le réseau carolo ce mardi matin - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

La CGSP a déposé un préavis de grève. La direction dénonce cette nouvelle action, et annonce des sanctions. Des perturbations touchent le réseau du TEC Charleroi à la suite de ce mouvement de protestation. Seuls 50% des bus du dépôt Genson étaient de sortie mardi.

L'impact de l'action se fait également sentir sur les dépôts de Jumet et d'Anderlues, avec respectivement 75 et 80% des bus en service.

Pour ce qui concerne le métro carolo, les lignes 1 et 2 ne sont pas touchées, mais la fréquence des rames n'est que de 75% sur les lignes 3 et 4.

Le TEC Liège, sur le réseau duquel des perturbations étaient également attendues, n'est pas touché par le mouvement.

Annoncée vendredi soir par le syndicat socialiste des services publics, l'action avait été fustigée par la direction du TEC, qui avait notamment regretté le fait que ce mouvement ne soit pas motivé et ne respecte pas les délais légaux de préavis.

La direction estime que l'action a été annoncée trop tard et n'était pas suffisamment motivée. Du coup, la Société wallonne du Transport annonce des sanctions encore à définir. La direction entend aussi réduire le quota d'heures destinées aux activités syndicales.

D'autres actions de la CGSP sont attendues les 18 et 28 mai.

Pour l'emploi des jeunes

Un responsable de la CGSP TEC affirme que ce préavis a été déposé pour couvrir, dit-il, les affiliés qui voudraient manifester à Bruxelles ce mardi pour l'emploi des jeunes.

La CGSP a aussi envoyé ce préavis et d'autres, notamment pour les 18 et 28 mai prochains, dans le cadre du plan d'actions décidé il y a 15 jours par la FGTB.

Le comité national avait, à l’époque, rejeté l'idée d'une grève générale le 12 mai, mais il avait néanmoins adopté un plan d'actions jusqu'à la fin juin, un plan qui se décline à partir de ce mardi avec une manifestation prévue à Bruxelles à 13H en front commun pour l'emploi des jeunes. La CGSP dit ainsi s'inscrire dans ce plan d'actions.

Mais la direction des TEC dénonce cette action: le préavis a été envoyé, dit-elle, vendredi soir. Le délai de préavis de 5 jours n'a pas été respecté, et l'action n'est pas motivée.

Reste à voir dans quelle ampleur cette action sera suivie par le personnel des TEC.

"Le gouvernement crée une armée de chômeurs"

A 9h, les jeunes de la FGTB installeront un stand symbolique de soupe populaire devant le siège du MR carolo. Cette action vise à protester contre les mesures prises par le gouvernement fédéral et qui touche les jeunes.

Plus tôt ce mardi matin, au même endroit, ce sont les jeunes CSC qui ont également mené une action symbolique. "On veut dire au gouvernement qu’on en a marre des mesures qu’il propose parce qu’il n’y a pas réellement de mesures pour créer de l’emploi, explique Amélie Rodriguez (permanente jeunes CSC à Charleroi). On abaisse l’âge des allocations d’insertion mais on ne crée pas les conditions pour que les jeunes restent aux études. Où est le message positif pour les jeunes ? Le gouvernement crée une armée de chômeurs !"

La crainte des manifestants ? "Se retrouver au final avec des jeunes qui acceptent des petits boulots, à n’importe quel prix. Nous demandons donc au gouvernement qu’il retire les conditions (diplômes) pour accéder aux allocations d’insertion, qu’il retire cette mesure de diminution d’âge et, surtout, qu’il crée de l’emploi ! Il n’y a pas d’emplois ! Actuellement, il y a une offre pour 40 personnes qui cherchent du travail, c’est catastrophique !"

RTBF

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK