Greta Thunberg: "Un individu ne change rien seul"

La rencontre s’est organisée en quelques heures seulement. Greta Thunberg donne rarement des interviews. Souvent gênée, elle n’aime pas cela. Pourtant, après de nombreuses demandes, son entourage accepte finalement l’invitation de la RTBF.

En confiance, elle s’est rendue dans nos locaux. Ou plutôt, dans un parc, attenant à la Tour Reyers. Une heure pendant laquelle la jeune suédoise de 16 ans est revenue sur le mouvement qu’elle a lancé voici quelques mois, sur son état d’esprit et sur l’avenir. L’avenir, c’est ce qui la pousse à passer de pays en pays, de manifestations en manifestations. Entre Stockholm, Davos et Bruxelles, rencontre avec la nouvelle icône de la lutte contre le réchauffement climatique.

A notre micro, Greta Thunberg nous explique pourquoi elle défend le climat: « J’ai pensé que la technologie allait pouvoir avoir un impact positif sur la crise climatique. Je pensais que les politiciens et les scientifiques avaient la situation sous contrôle. Mais je me suis rendu compte que cela n’avançait pas, que cela n’allait pas assez vite et qu’on devait agir nous-même pour tenter de changer les choses ».

« Un individu ne change rien seul »

En août dernier, la jeune militante suédoise a lancé les manifestations « grèves scolaire pour le climat » devant la Riksdag, le Parlement suédois. Elle exige que son gouvernement réduise les émissions de carbone comme le prévoit l’accord de Paris. Au début, elle manifestait seule pour le climat mais son action, au final, a retenu l’attention de la planète entière.

« Si le fait de m’exposer personnellement en tant qu’individu met en avant la cause climatique, alors cela me convient. Mais je ne pense que si j’avais fait la même chose il y a un an, cela aurait eu le même impact. Je suis juste là au bon endroit, au bon moment », nous explique Greta Thunberg en précisant qu' « un individu ne change rien seul »..." Je ne sais pas ce qui arrivera à l'avenir. Et je crois que le plus excitant, c'est qu'on vit un moment très spécial, qu'on ne sait pas ce qui va se produire, mais moi je vais continuer à essayer de changer les choses, en faisant un sitting devant le parlement suédois. Chaque vendredi. Jusqu'à ce que la suède soit en ligne avec l'accord de Paris. Et j'espère que des gens du monde entier vont me rejoindre et créer un mouvement qui permettra de changer les choses.

De retour en Belgique dès ce jeudi

Greta Thunberg sera ce jeudi en Belgique. Cette fois, la jeune militante suédoise sera à Anvers pour la marche « Youth for Climate » avec l’une de ses initiatrices Anuna De Wever.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK