Grèce: le dirigeant du parti néonazi Aube dorée arrêté

le dirigeant du parti néonazi Aube dorée Nikos Michaloliakos (bras levé) le 17 mai 2012 au Parlement à Athènes
le dirigeant du parti néonazi Aube dorée Nikos Michaloliakos (bras levé) le 17 mai 2012 au Parlement à Athènes - © Aris Messinis

La police antiterroriste grecque a arrêté samedi le dirigeant et député du parti néonazi Aube dorée Nikos Michaloliakos ainsi qu'un député de ce parti, soupçonné d'être "une organisation criminelle", selon une source policière.

Outre Nikos Michaloliakos, le député et porte-parole du parti Ilias Kassidiairis et deux autres membres du parti ont été arrêtés, selon la même source.

Des mandats d'arrêt contre au moins cinq autres députés de ce parti et des dizaines contre des membres de ce parti ont été lancés par la Cour suprême grecque, à laquelle a été confiée l'enquête sur le récent meurtre d'un musicien par un militant de cette formation, a-t-on appris de source judiciaire.

Depuis le meurtre de Pavlos Fyssas, 34 ans, le 18 septembre, les autorités ont lancé une vaste enquête sur ce parti soupçonné de nombreuses violences contre des migrants et des militants de gauche.

"La démocratie a les moyens de se défendre", a indiqué le porte-parole du gouvernement, Simos Kédikoglou, à la télévision Skaï, quelques minutes après l'arrestation de ces députés.

Surfant sur le chômage et la misère qui se sont aggravés en Grèce en raison de la crise, Aube doréé a réussi à entrer pour la première fois au parlement lors des élections de juin 2012, en raflant 18 des 300 sièges de la chambre.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK