Grèce: la charia est encore appliquée dans un coin d'Europe

L’application de la Charia se serait étendue à des non grecs et à des non musulmans, sur une zone géographique qui dépasse désormais la Thrace occidentale.
2 images
L’application de la Charia se serait étendue à des non grecs et à des non musulmans, sur une zone géographique qui dépasse désormais la Thrace occidentale. - © Tous droits réservés

Dans un article largement documenté publié sur le site orientxxi.info, Alexis Varende explique qu’il existe bien un pays en Europe ou la charia est "officiellement reconnue et appliquée". Il s’agit d’un coin de Grèce, en Thrace occidentale, aux confins de la Grèce et de la Turquie.

Dans cette partie du pays, le droit grec autorise les musulmans "à faire appel aux muftis et à la loi islamique pour régler leurs affaires familiales et personnelles." Et cela existe depuis exactement 100 ans. Selon l’auteur, la situation fait d’autant plus débat qu’avec le temps, les muftis ont accru leurs compétences.

Le nouveau code civil introduit en Grèce en 1946 a maintenu cette pratique, et l’application de la Charia se serait étendue à des non grecs et à des non musulmans, sur une zone géographique qui dépasse désormais la Thrace occidentale. " Les tribunaux religieux n’ont pas hésité à résoudre les litiges de droit familial quand bien même l’un des conjoints n’était pas grec mais égyptien, australien, allemand, moldave, palestinien, etc. "

L’auteur remarque pourtant un " rapprochement des pratiques ", notamment par la disparition de la bigamie. Une femme dont le mari contracterait un second mariage a le droit de demander le divorce.

Le cas grec n’est d’ailleurs pas exceptionnel, puisque, jusqu’en 2001, la France autorisait également l’application de la loi islamique à Mayotte ce qui ‘a cessé d’être le cas par l’introduction d’une nouvelle législation.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK