Grande soirée Cap48 : un record de dons atteint avec plus de 6,7 millions d'euros récoltés

Malgré le contexte particulier de la crise sanitaire la campagne Cap 48 a bel et bien été placée sous le signe de la "solidarité" cette année. Un record historique de promesse de dons a été atteint avec 6.757.021 euros. 

"On ne pensait pas atteindre le record de l'année passée", a souligné Jean-Louis Lahaye. 

Le record de l’année dernière était de 6.430.071 euros, c’était (déjà) un montant historique.

Mais malgré "une année difficile pour tout le monde" "2020 est une année extraordinaire, le mot d’ordre de cap 48, la vie d’après c’est d’aller de l’avant", a rappelé le présentateur Jean-Louis Lahaye. 

De nombreuses personnalités se venues prêter mains fortes pour susciter l’appel aux dons. 

Un contexte particulier

Alors que nous sommes en pleine de crise sanitaire et à l’aube d’une crise économique, plusieurs associations craignent un manque à gagner. Et malgré la situation actuelle, la générosité était au rendez-vous.

Cette année c’est l’humoriste et acteur Ary Abitan qui était le parrain de cette édition 2020 de Cap 48.

L’année passée Cap 48 a pu soutenir 156 projets grâce aux dons.

De nombreuses personnalités mobilisées

Que ce soit derrière les téléphones pour récolter les dons ou sur le devant de la scène, les personnalités étaient nombreuses pour cette grande soirée Cap 48. C’est le chanteur Amir qui a ouvert le bal sur scène.

Et de nombreuses personnalités se sont mobilisées telles que Patrick Fiori, Louane, Loïc Nottet ou encore Typh Barrow qui a d’ailleurs réalisé une performance avec Florent, ancien couvreur qui est tombé d’un toit à l’âge de 17 ans. Aujourd’hui âgé de 35 ans, sa passion est devenue la danse.

De nombreux témoignages

La grande soirée de Cap 48 a été aussi l’occasion de découvrir les parcours extraordinaires de ceux pour qui Cap 48 existe. C’est le cas par exemple de la jeune Elia âgé de 18 ans à peine. Cette passionnée de Basket a attrapé le coronavirus au tout début de l’épidémie. Une forme lourde qui la conduit à un coma de plusieurs mois. Au réveil, elle se retrouve amputée de plusieurs orteils. C’est finalement son pied qu’elle a perdu. Mais Elia qui "revient de loin" est venu sur le plateau de Cap 48 pour porter un message d’espoir, pour montrer sa soif d'"aller de l’avant".

Cap 48 permet de venir en aide à de nombreuses associations. Plusieurs causes qui viennent en aide aux personnes handicapées. 80% des handicaps surviennent au cours d’une vie. Aujourd’hui, le handicap est la seconde cause de discrimination en Belgique et la crise sanitaire a rendu la vie encore plus compliquée pour ces personnes.

L’une des causes sur lesquelles Cap 48 souhaite appuyer cette année c’est la polyarthrite. Une maladie presque invisible qui peut toucher des personnes de tous les âges.

Mais au-delà du handicap, Cap 48 soutient également l’aide à la jeunesse, les enfants en difficultés, placés lorsque les parents ne peuvent pas s’en occuper. Le parcours de Sofiane et de Consuelo est particulièrement touchant. Sofiane, un ancien enfant placé est aujourd’hui éducateur. Pour Consuelo, également placée dans son enfance, elle voit l’institution comme "sa famille".

Cap 48 c'est aussi plusieurs bénévoles

"2020, année de la solidarité". Un leitmotiv répété au cours de la grande soirée Cap 48.  "Cette année est difficile pour tout le monde et il faut se mobiliser plus que jamais", c'est ce que déclare l'une des bénévoles. 

D'ailleurs pour clôturé cette soirée, le parrain Ary Abitan a souhaité remercié tous les donateurs et les personnes mobilisées dont les bénévoles. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK