Grande distribution: le sac à usage unique vit ses derniers jours

Le sac réutilisable proposé par Colruyt, lavable en machine.
Le sac réutilisable proposé par Colruyt, lavable en machine. - © Martin Bilterys

On ne le voyait déjà plus aux caisses des supermarchés. Le fameux sac plastique jetable, souvent pointé du doigt comme trop polluant, sera tout bonnement interdit dans la grande distribution à Bruxelles et en Wallonie à partir du premier mars 2020. Pour la Flandre, ce sera déjà le cas en janvier 2020. 

Ces sacs jetables, encore utilisés pour emballer les fruits et légumes, seront déjà supprimés des rayons de tous les supermarchés Colruyt au mois d’octobre de cette année. Une phase pilote aura lieu le 19 juin: 50 magasins du groupe se verront retirer les sacs plastiques (les 29 Bio-Planet et une vingtaine de Colruyt, OKay, OKay Compact et Spar dans les régions de Mons, Dinant, Lier et Courtrai).

Concrètement, ils seront remplacés par des filets en polyester réutilisables 100 fois (d’après Colruyt), et lavables en machines. Leur prix: 55 centimes, et chaque client disposant d’une carte Xtra en recevra d’emblée cinq gratuitement. “En terme de plastique, cela représente 150 millions de sacs en moins par an, pour un total de 630 tonnes”, explique Christophe Dehandschutter, le directeur des ventes du groupe, qui précise également que le poids des sacs sera déduit lors de la pesée de vos fruits et légumes.

Démarche avant-gardiste ou simple greenwashing?

Alors faut-il voir dans cette démarche une avancée majeure vers le zéro déchet, ou un coup de com’ en réaction aux préoccupations grandissantes des citoyens pour l’avenir de la planète ? Au niveau de l’impact écologique concret en tout cas, il faut relativiser. “Les sacs réutilisables nécessitent plus d’énergie à produire”, explique Pierre-Alexandre Billiet, directeur du magazine de consommation Gondola, et professeur à la Solvay Business School. “De plus, l’impact d’une telle démarche est relativement limité sur la totalité des déchets émis dans la grande distribution et consommé par les ménages. Les déchets représentent, d’après les chiffres de Fost Plus, 700 000 tonnes par an, et la suppression générale des sacs plastiques à usage unique représente, en matière de durabilité, un apport de 0,000007%”.  

Et les autres ?

Chez Delhaize, le client peut utiliser des sacs à usage unique en papier, mais aussi des sacs réutilisables en coton. Chez Carrefour, les sacs réutilisables sont en plastique biocompostable. Le groupe Lidl lui, proposera des sacs en polyester à partir de cet été. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 19h30
en direct

La Une

JT 19h30